Blue Jays : Le contrat de Danny Jansen | Le temps de jeu de George Springer

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 17 février 2024 à 19h00

Il se passe plusieurs choses dans les derniers jours chez les Blue Jays de Toronto. Le club, qui a de la pression, n’a pas connu un gros hiver aux yeux des partisans et doit absolument gagner en 2024.

Mais est-ce que c’est bien parti?

Est-ce que le fait d’avoir été se chicaner en arbitrage avec Vladimir Guerrero Jr. et d’avoir signé des gars comme Eduardo Escobar et Daniel Vogelbach permettent de lancer le camp sur de bonnes bases?

Est-ce que le club est prêt à jouer des matchs dans une semaine?

En ce moment, il y a plusieurs sujet d’actualité au camp du club. Pourquoi ne pas en parler en vrac dans un article?

C’est parti.

La profondeur

J’en ai glissé un mot, mais les Blue Jays ont mis sous contrat Eduardo Escobar et Daniel Vogelbach dans les derniers jours. Les deux ont signé un contrat des mineures.

Cela veut dire qu’ils ne sont pas assurés de faire leur place en haut.

Mais la question se pose : est-ce que les Blue Jays avaient besoin d’un gars qui frappe mal et qui joue au deuxième/troisième but et d’un DH qui ne frappe pas trop souvent?

Et si oui, pourquoi ne pas avoir fait confiance aux jeunes?

Le journaliste Scott Mitchell a raison : à un certain point, les Orelvis Martinez, Addison Barger et Spencer Horwitz, trois gars qui ont du potentiel, devront être testés.

C’est beau les vétérans, mais voleront-ils la place aux jeunes?

Le contrat de Danny Jansen

Dans un an, le receveur aura droit de profiter de son autonomie. Est-ce que les Blue Jays devraient travailler plus fort pour le garder en ville?

En ce moment, Jansen semble faire partie des meubles et il y a une raison pour ça : il est bon.

Jansen, qui est en santé, dit ne pas fermer la porte à une prolongation de contrat. Il a eu des discussions avec les Jays, mais rien n’en est ressorti.

Il me semble que ne niaiserais pas, moi.

Bienvenue à tous… sauf les fans du Québec

Saviez-vous qu’il y a un concours pour aller voir les Blue Jays en Floride… mais que les Québécois ne sont pas éligibles à y participer?

C’est ce que Ian Bussières, du journal Le Soleil, nous apprend.

Dans les faits, les concours du genre sont considérés comme des loteries au Québec, ce qui fait que les habitants du Québec ne sont pas éligibles.

Si vous êtes Québécois, vous ne pouvez donc pas participer au concours. Super…

La santé de George Springer

L’an passé, George Springer est resté en santé, mais sa production a baissé. Est-ce que c’est parce qu’il jouait trop souvent, justement?

Le gérant John Schneider est d’avis que oui.

Il croit qu’il aurait du lui donner plus de journées de congé parce qu’il vieillit et qu’il en a besoin. Le gérant veut corriger le tir en 2024.

Attendez-vous à plus de congés, donc.

Kevin Kiermaier adore Toronto

Quand Kevin Kiermaier est revenu à Toronto, on sentait qu’il était content de revenir en ville. Il a aimé ça, en 2023.

Mais il l’a aussi fait en raison du manque d’intérêt à son endroit. Cela l’a d’ailleurs étonné… même si quelques clubs ont appelé, malgré tout.

On a senti certains partisans fâchés de sa réponse. Certains se demandent s’il est revenu « par défaut » chez les Blue Jays.

En tout cas, aujourd’hui, on a senti qu’il voulait que les gens comprennent qu’il est heureux d’être en ville avec sa famille.

L’an passé, sa femme et ses enfants ont adoré être avec les Blue Jays. Le fait de revenir n’a donc pas été difficile pour sa famille.

Vous savez que quand ça va bien à la maison, ça va mieux sur le terrain.

Ricky Tiedemann retient l’attention

L’espoir #1 des Blue Jays, qui a pris du coffre, est tout un lanceur. Il a lancé des balles à 96 MPH ce matin et il a retenu l’attention. Tout le monde parle de lui.

Parce qu’il a été blessé l’an dernier, il aura sûrement une limite de manches lancées. Mais si tel est le cas, il n’est pas au courant.

S’il performe bien dans le AAA, il est quasiment impossible de penser que les Blue Jays ne voudront pas le monter en haut. Il va certainement forcer la main du club.

Et ça commence dès maintenant avec un bon camp.

Alek Manoah aidé par sa femme

Toute l’attention du monde est présentement sur Alek Manoah pour des raisons évidentes. Le club sait que toutes les périodes de questions sont souvent en lien avec le lanceur.

Chris Bassitt a notamment supporté son coéquipier en disant croire en lui.

Et Manoah, cet hiver, a mis les chances de son côté. Sa femme, qui est une nutritionniste, l’a notamment aidé à ce sujet.

Il a pris son hiver au sérieux.

  • Orelvis Martinez aura des répétitions au deuxième but au camp.
  • L’uniforme de Davis Schneider lors de son premier match avec Toronto ira au Temple de la renommée du baseball canadien.
  • Une belle complicité se développe entre les deux hommes.
  • Si Daniel Vogelbach perce l’alignement torontois, il fera deux millions de dollars.
  • Avis aux intéressés.
Tags:

Blue Jays de Toronto

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Félix Forget