Trois des quatre équipes de tête perdent leur premier match

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 8 octobre 2023 à 10h18

Le baseball est un sport qui se joue à tous les jours. Cependant, quand vient le temps des séries éliminatoires, les quatre équipes de tête bénéficient d’un congé de cinq jours entre la fin de la saison régulière et le début des séries de division.

Et cela ne semble pas tout à fait être un avantage. En effet, parmi les quatre formations qui accueillaient le premier match de leur série respective, trois d’entre elles ont baissé pavillon hier (samedi).

Pour débuter, les Orioles de Baltimore ont fait belle figure, mais ont dû finalement s’incliner, Kyle Bradish n’étant pas en mesure de faire long feu dans le match.

Pour les Braves d’Atlanta, il s’agissait de leur premier revers par blanchissage à domicile cette saison, tandis que les Dodgers de Los Angeles se sont fait éclater par les Diamondbacks de l’Arizona.

Pour ces derniers, il faut relativiser. Qu’ils aient eu un, cinq, ou 28 jours de congé, Clayton Kershaw aurait quand même fait son numéro de cirque et les Dodgers auraient perdu cette rencontre.

La seule exception qui confirme la règle fut les Astros de Houston, qui d’ailleurs ne sont pas affectés par ces dites pauses, eux qui affichent un dossier de six victoires et aucune défaite lors des premiers affrontements de Série de division après un congé depuis 2017.

Bon, il faut en prendre et en laisser avec ces tricheurs, mais force est d’admettre qu’ils savent négocier avec l’inaction.

Revenons maintenant à nos moutons, soit les équipes qui ont du mal à sortir de leur torpeur après une pause qui devrait être salutaire à la base.

Le fait que sept des huit dernières séries Wild Card se soient terminées par un balayage (en 2022 et 2023) et que les équipes classées au rang numéro cinq et six dans la Ligue Nationale l’an dernier aient participé à la Série de Championnat, fait penser à certains qu’on devrait revenir au format du match suicide.

JAMAIS! Un marathon de 162 matchs ne devrait jamais se solder par un seul duel.

D’ailleurs, pour revenir à l’exemple de 2022, les Yankees de New York et les Astros ont fait fi des congés accordés dans la Ligue américaine.

Toutefois, il vaudrait peut-être la peine de se pencher sur le dossier afin de trouver une formule qui pourrait satisfaire tout le monde, même si cela demeure dans le domaine de l’impossible. Les équipes de tête doivent bénéficier d’un avantage de s’être battu toute l’année pour le sommet.

Tags:

Astros de Houston, Braves d'Atlanta, Dodgers de Los Angeles, Orioles de Baltimore

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois