On parle déjà d’échanger Mason Miller chez les Athletics

Actualité

Félix Forget

Publié le 4 mai 2024 à 16h30

Depuis le début de la saison, Mason Miller est un nom qui fait pas mal jaser. On ne s’attendait peut-être pas à parler aussi abondamment d’un releveur des Athletics, mais une chose est claire : le kid est dominant.

J’en parlais samedi dernier : Miller est le lanceur le plus électrisant des Majeures.

C’est notamment grâce à Miller qu’en ce moment, les A’s ont une fiche de 16-17 et qu’ils ne sont qu’à 1,5 match du premier rang de leur division.

Pouvez-vous imaginer si les Athletics devaient gagner cette division-là, que l’on vantait comme l’une des meilleures de la ligue avant le début de la saison?

Mais visiblement, à Oakland, on doit commencer à se dire que Mason Miller est trop bon, parce que déjà, on commence à parler de l’échanger d’ici la date limite des transactions, comme l’a noté Jon Heyman dans un récent papier.

Échanger ton meilleur joueur, qui est à six ans de l’autonomie, en pleine reconstruction… aussi bien se tirer dans le pied, rendu là.

Dans les faits, on sait qu’il y aura toujours de l’intérêt pour des lanceurs à la date limite, et un gars comme Miller risque de rapporter un énorme pactole aux Athletics s’il est échangé. D’autant plus qu’il ne coûtera pas cher pendant six ans et qu’il serait sans contredit le meilleur releveur sur le marché.

Cela dit, Miller n’est pas exactement un joueur de location que les A’s doivent échanger pour maximiser sa valeur. À 25 ans, il a encore une tonne de bonnes années devant lui et il pourrait faire partie de la solution pour l’organisation.

Et à lui seul, il pourrait vendre des billets pour remplir le (petit) stade à Sacramento pour les prochaines années.

Prendre une chance avec un pactole d’espoirs pourrait rapporter, mais en même temps, rien ne garantit que les espoirs obtenus en retour auront un impact aussi grand que celui de Miller. Et avec les récentes transactions de Matt Chapman, de Matt Olson et de Sean Murphy, pour lesquelles on attend encore un gros impact des jeunes joueurs acquis, on voit que ça n’a pas rapporté autant qu’on l’aurait souhaité à Oakland.

Il faudra voir si les Athletics iront de l’avant en échangeant Miller, mais j’espère que pour une fois, on gardera l’un des bons jeunes joueurs de l’organisation en ville. Les partisans le méritent après des années difficiles… surtout que le club gagne plus qu’on le pensait jusqu’à maintenant cette saison.

Tags:

Athletics d'Oakland, Mason Miller

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Félix Forget

Félix Forget

Laisser un commentaire