Portrait 2024 : Phillies de Philadelphie

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 28 février 2024 à 14h30

Encore une fois cette année, Passion MLB vous propose un portrait par jour des différentes équipes de la MLB, question de se préparer pour la saison 2024.

Au menu aujourd’hui : les Phillies de Philadelphie.

Saison 2023

Les Phillies de Philadelphie ont connu une belle saison 2023. Le club avait quand même ajouté un gros nom en Trea Turner durant la saison morte 22-23 et revenait d’une visite en Série mondiale en 2022.

Tous les espoirs étaient permis, donc.

En saison, les Phillies ont bien fait. Ils n’ont jamais été en mesure de se battre avec les Braves, qui ont obtenu 104 victoires, mais à 90 gains, les hommes de Rob Thomson n’ont pas à rougir.

Ce qu’on retient de cette saison-là, c’est l’appui des partisans. Ils ont notamment aidé Trea Turner à se sortir de sa torpeur en lui réservant une ovation…

Mais c’est surtout en séries que l’ambiance électrisante de Philly s’est fait sentir. On sentait que le club était vraiment invincible à la maison.

Le club a gagné 2-0 contre les Marlins avant de battre les Braves dans un 3-de-5 en quatre matchs. L’énergie à Philly était folle et ça s’est transposé lors de la série contre les Diamondbacks.

L’Arizona a cependant mis fin à la belle histoire des Phillies en gagnant quatre des cinq derniers matchs de la série, dont les matchs #6 et #7 en Pennsylvanie.

Ça a été la fin du parcours de Philly.

Ajouts et départs

Michael Lorenzen, Craig Kimbrel et Rhys Hoskins, qui a raté toute la saison 2023 du club, ont été les gros départs du club.

Aaron Nola a testé son autonomie, mais il a rapidement choisi de revenir à Philadelphie. Il a refusé plus d’argent ailleurs pour rester à la maison.

Le club a été vraiment tranquille au cours de la saison morte. Whit Merrifield, dans les derniers jours, a signé un contrat.

Mais sinon, c’est assez semblable à l’an passé. Les Phillies ont mis leur nez dans certains dossiers, dont celui de Yoshinobu Yamamoto, mais en vain.

Forces et faiblesses

Le haut de la rotation des Phillies pourrait difficilement être plus dominant. Zack Wheeler et Aaron Nola seront là pour assurer de la stabilité.

D’ailleurs, Wheeler est en fin de contrat en 2024, mais tout indique qu’il va prolonger son séjour.

En relève, Jose Alvarado, Jeff Hoffman et Seranthony Dominguez sont de bons lanceurs. Ceci dit, la profondeur sur le monticule (partants et relève) peut faire peur.

Offensivement? Aucun problème. Bryce Harper (un autre qui veut une prolongation de contrat) au premier but est là pour guider les siens.

J.T. Realmuto, Bryson Stott, Alec Bohm, Trea Turner, Kyle Schwarber et Nick Castellanos sont en mesure de l’épauler adéquatement.

La défensive est un point plus incertain, ceci dit.

Attentes en vue de la saison 2024

En 2024, les Phillies vont devoir faire les séries. Si cela n’arrive pas, ce sera une déception pour la formation de la Pennsylvanie.

Avec un tel alignement, ça ne peut pas faire autrement.

Les Braves seront difficiles à déloger, mais le titre de division est à la portée des Phillies. Ce sont les deux meilleurs clubs de la division, sans aucun doute.

Des victoires en séries seront aussi attendues.

Tags:

Phillies de Philadelphie, Portrait 2024, Portrait Passion MLB

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire