Le pire scénario pour les Dodgers : que Mookie Betts soit bon à l’arrêt-court

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 20 mars 2024 à 14h30

Ça y est : la saison de la MLB est en marche. Ou presque.

Ce matin, les Dodgers et les Padres s’affrontaient en Corée. Les Dodgers ont pris le premier pas vers une saison de 162 victoires pendant que les Padres sont déjà au dernier rang de la MLB.

Trop tôt pour analyser le classement et l’extrapoler, vous dites? En effet.

Farce à part, Shohei Ohtani a retenu l’attention durant le match, tout comme les quatre fois où les lanceurs des Padres n’ont pas respecté le cadran… et tout comme le gant de Jake Cronenworth.

Mais ce qu’on peut aussi choisir de retenir du match, c’est le fait que Mookie Betts, pour la première fois de sa carrière, dans les Majeures, était l’arrêt-court #1 de sa formation.

Et ça s’est bien passé contre les Padres.

Ironie du sort : les Dodgers se cherchent un arrêt-court alors que les Padres en avaient huit sur neuf partants. Ils devaient en avoir sept, mais Tyler Wade a finalement joué le match…

Mais bon. Tout ça pour dire que les Dodgers font confiance à Mookie Betts en ce moment à l’arrêt-court. Le changement du deuxième but à l’arrêt-court s’est fait dans les dernières semaines.

Et il y a un point de vue par rapport à la situation qui m’a particulièrement interpellé. Il provient d’Erik Kratz, l’ancien receveur des Majeures qui est maintenant un régulier à l’émission Foul Territory. C’est un show qui est à écouter, en passant.

Son avis? La pire chose qui puisse arriver aux Dodgers, c’est que Betts ait du succès à l’arrêt-court.

Pensez-y. Si ça ne va pas super bien, le club a trop à perdre et il trouvera une solution – que ce soit Willy Adames, un gars à l’interne ou autre. Betts retournera au deuxième but et sera sharp pour les séries.

Après tout, n’oubliez pas que le club sait que Betts sera moins bon à l’arrêt-court qu’au deuxième but. Betts le fait pour le bien collectif.

Mais si ça passe le test? Les Dodgers ne changeront pas une formule gagnante, mais Kratz est d’avis qu’il y a de bonnes chances qu’une fois en séries (là où les victoires seront importantes), ce sera plus difficile.

Après tout, il aura une saison dans le corps à une position exigeante (sans pouvoir être DH une fois de temps en temps) et c’est en octobre que la fatigue et l’importance du moment pourraient lui faire faire des erreurs.

Les gars en séries vont tester les faiblesses.

– Erik Kratz

Un club qui fait les séries n’a pas vraiment de faiblesse et un gros alignement pourrait mettre de la pression sur Betts à l’arrêt-court, qui est une position premium défensivement.

C’est une réflexion intéressante.

Dans un monde idéal, voici ce qui doit se produire : Mookie Betts doit tenir le fort à l’arrêt-court et les Dodgers, d’ici là, doivent aller se chercher un vrai arrêt-court partant – genre Willy Adames.

Et là, ce serait idéal.

  • Aaron Judge de retour au jeu ce soir.
  • A-Rod : le dossier d’achat des Timberwolves ne semble pas simple.
  • Farhan Zaidi (Giants) veut une médaille pour avoir négocié trois ententes avec Scott Boras.
  • Un circuit des petites ligues.
  • Blake Snell n’a pas aimé son hiver d’agent libre.
Tags:

Dodgers de Los Angeles, Mookie Betts

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois