Joey Votto : une signature seulement pour apaiser les fans

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 8 mars 2024 à 19h15

Vous l’avez peut-être vu passer, mais Joey Votto est maintenant un membre de l’organisation des Blue Jays. Il a signé un contrat des mineures qui a été annoncé par plusieurs journalistes en début d’après-midi.

Il gagnera deux millions de dollars s’il perce la formation et il pourrait gagner deux millions de dollars de plus selon ses performances.

Disons-nous une chose : Votto est un favori de la foule dans la MLB et il vient de Toronto. Je ne crois pas que le club l’aurait signé s’il n’avait pas une vraie chance de percer l’alignement des Blue Jays.

Et pour moi, c’est un problème.

Je sais, je sais : il est aimé, il est un bon vétéran et il fait le bonheur des fans. Mais je ne comprends pas pourquoi les Blue Jays ont choisi de l’amener dans les conditions actuelles.

Tant qu’à donner une job à un frappeur de choix de plus, aussi bien la donner à un gars qui produit. Non?

Daniel Vogelbach n’est pas la huitième merveille du monde et je ne crois pas que les Blue Jays aient besoin d’un autre joueur de premier but / frappeur de choix avec Vladimir Guerrero Jr. et Justin Turner en ville.

Notons par ailleurs que ce dernier sera bel et bien DH assez souvent. Le plan n’a pas changé malgré l’arrivée de Votto, comme l’a clarifié le gérant un peu plus tôt aujourd’hui.

Mais à choisir entre Vogelbach et Votto, je prends Vogelbach. Avez-vous vu à quel point Votto n’avance plus depuis deux ans, notamment en raison des blessures et de son âge?

Est-ce que le club veut couper des journées de demi-congé (en étant DH) à ses gars établis pour Votto?

Pourquoi avoir trois frappeurs sur 13 qui ne peuvent pas jouer ailleurs qu’au premier but? Je sais que Vladdy et Turner peuvent jouer au troisième, mais on se comprend : ce n’est pas le plan.

Je ne peux pas croire que John Schneider, qui aime la polyvalence défensive, soit content de voir un gars qui ne frappe plus débarquer en ville et lui couper des options en défensive.

Surtout qu’avec les portes tournantes qui attendent les positions #4 et #5, le gérant aura besoin de ressources.

Je veux bien que Votto frappe de la gauche, mais je ne vois pas dans quel monde signer Votto était une bonne idée pour Toronto. Après tout, soit il ne performe pas à Toronto ou soit il va à Buffalo. Et s’il va à Buffalo, on dira que le club manque de respect à un grand joueur de la MLB.

Le club ne peut pas gagner, selon moi, puisque je ne vois pas Votto être à la hauteur offensivement.

En fait, plus j’y pense et plus je vois un avantage : la publicité autour de sa signature. Votto est un joueur aimé et dès l’annonce de son contrat, les fans du club étaient heureux. Après tout, c’est un gars de la place… que ça lui plaise ou pas, d’ailleurs.

J’ai vraiment le sentiment que la direction du club a signé Votto, qui avait plusieurs offres sur la table, pour apaiser la colère des partisans qui sont fâchés – avec raison – de la saison morte du club.

Le DG le sait, que les fans de son club sont frustrés…

Après tout, de quoi parle-t-on en ce moment? On ne parle pas du manque d’attaque du club : on parle du fait que des trois MVP canadiens des années 2000, seul Votto a signé à Toronto.

Les autres sont Justin Morneau et Freddie Freeman.

On parle aussi du fait que le Torontois, qui a 2135 hits en carrière, est à 25 coups sûrs du record par un Canadien, détenu par Larry Walker. Et évidemment, il a des chances d’arriver à battre le record à Toronto en 2024.

Je pense qu’il aurait eu un meilleur fit avec d’autres équipes et que dans les bonnes circonstances, le vétéran aurait pu aider une équipe plus adéquatement que celle de la Ville-Reine. Mais tant mieux pour lui s’il peut trouver son compte à Toronto, dans un marché qui existe en 2024.

  • J.D. Martinez en Floride?
  • Ça va bien pour Marcus Stroman au camp des Yankees.
Tags:

Blue Jays de Toronto, Joey Votto

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois