Joey Votto aux Expos : vous n’existez pas

Actualité, Expos

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 6 mars 2024 à 18h30

Joey Votto, au moment d’écrire ces lignes, est encore un agent libre. Le joueur de premier but ne s’est toujours pas trouvé d’équipe pour la suite des choses en vue de la saison 2024.

Parce que le Canadien est un favori de la foule, les partisans – surtout ceux des Blue Jays – veulent le voir se trouver un emploi. Ce n’est cependant pas encore arrivé, et ce, même si les camps sont commencés depuis un bout.

Est-ce que cela arrivera? Qui sait.

Mais clairement, le principal intéressé a hâte d’avoir sa chance. Ça se voit via les publications que le principal intéressé met sur les réseaux sociaux en lien avec le sujet.

Sa plus récente publication? Une photo où il a l’air de Michael Scott qui va nourrir les pigeons. Il a marqué qu’il s’ennuyait du baseball.

Un compte X « Montreal Expos » lui a répondu de les appeler. C’est un compte suivi par plus de 47 000 personnes qui défend les intérêts des Expos, dans le fond.

Cela a fait jaser et il y a eu plusieurs réponses. Éric Gagné a notamment répondu « let’s go » au tweet des Expos.

Mais le commentaire qui est à retenir, c’est celui de Joey Votto, qui devait bien répondre quelque chose. Et le natif de Toronto a dit – en français – aux Expos qu’ils n’existaient pas.

Oh wow.

Il a donc réussi à arracher le coeur des amateurs de balle de Montréal au passage. Pas besoin de tourner le fer dans la plaie, Joey : on est au courant que le club n’existe pas.

Mais farce à part, c’était une bonne réponse à donner, considérant qu’il devait répondre quelque chose de punché à une affirmation.

Ceci dit, en ce moment, ce qui n’existe pas non plus, c’est son contrat en vue de la saison 2024. On verra s’il arrivera à s’en trouver un, mais pour le moment, il attend encore.

  • Qui percera l’alignement?
  • Le contrat d’Alex Cora fait jaser.
  • Il doit se lever, lui.
Tags:

Canada, Expos de Montréal, Joey Votto

Articles similaires

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois