Le directeur général des Astros n’est pas inquiet pour son équipe

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 26 avril 2024 à 10h30

C’est vrai, nous sommes le 26 avril, ce qui veut dire qu’il est encore tôt dans la campagne 2024 de la MLB. Cependant, quatre semaines complètes se sont écoulées depuis le début de la saison et certaines tendances se dessinent.

Et parmi ces tendances, quelques-unes seront difficiles à faire changer de côté, dont le lent départ (pour être poli) des Astros de Houston.

Ceux ont participé sept fois de suite à la Série de championnat de la Ligue américaine dans les dernières années affichent présentement un dossier de 7 petits gains contre 19 ronflantes défaites.

Dans l’histoire du baseball majeur, seulement deux équipes ont connu des départs similaires pour finalement se qualifier pour les séries éliminatoires.

Pourtant, le directeur général de la formation texane, Dana Brown, garde espoir et ne s’en fait pas plus qu’il n’en faut avec les insuccès de son équipe. Peut-être en raison du fait que la division Ouest de la Ligue américaine semble ouverte, considérant que les Rangers du Texas et les Mariners de Seattle ne connaissent pas un bon départ.

Je pense que tout va bien se passer. Nous sommes à seulement 6 matchs de la tête, et il nous reste 138 matchs.

C’est beau l’espoir.

Il est vrai qu’il faut noter que les Astros font face à une panoplie de blessures. Mais cette situation n’explique pas complètement la débandade que connait Houston, et ce, malgré les propos du dirigeant.

Je ne me souviens pas d’un moment où les cinq partants étaient à l’infirmerie avant le 1er mai.

Des excuses, et encore des excuses.

Certains vétérans devront se lever dans ce clubhouse, à commencer par Alex Bregman et Jose Abreu, ce dernier étant le pire frappeur de toute la MLB en ce moment. Sinon, Jon Singleton prendra place au premier coussin, ou peut-être l’espoir Joey Loperfido.

L’enclos de relève devra également faire sa part, les releveurs s’étant transformés en distributeur à ballon de plage en 2024.

N’en déplaise au directeur général, il sera très difficile de renverser la vapeur d’ici la fin de la présente campagne. D’ailleurs, les joueurs en sont conscients et ressentent l’urgence, Mauricio Dubon en tête.

Au moins, quelques-uns dans cette organisation sont sains d’esprit.

Tags:

Alex Bregman, Astros de Houston, Dana Brown, Jose Abreu, Mauricio Dubon

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire