Édouard Julien est en feu au camp des Twins

Actualité

Pascal Harvey

Publié le 2 mars 2024 à 9h00

Le Québécois Édouard Julien a repris là où il avait laissé à la conclusion de la saison 2023 et il démontre à ses patrons qu’il sera une pièce importante au sein de la formation des Twins du Minnesota en 2024.

Jusqu’à présent au camp d’entraînement, Julien frappe pour une moyenne de .600, et ce, en dix présences au bâton.

Le joueur de deuxième coussin a frappé une longue balle et a produit un point, en plus de voler un but jusqu’ici. Son circuit a été frappé hier contre les Red Sox.

Julien prend de plus en plus de place dans l’entourage des Twins et son assurance en surprend plus d’un.

Ayant fait la navette entre le club-école au niveau AAA et le grand club à quelques reprises la saison dernière, il a réussi à faire son nid suite à son dernier rappel et a été un joueur régulier lors de la présence des Twins en séries éliminatoires.

Rocco Baldelli, le gérant de l’équipe, devrait à nouveau utiliser le Québécois à titre de premier frappeur de son alignement partant afin qu’il agisse telle une bougie d’allumage, lui qui a de la facilité à se rendre sur les sentiers.

Assisterons-nous à une baisse de régime lors de sa deuxième saison dans les Majeures comme c’est le cas pour bien des athlètes? En fait, la saison qui débutera bientôt sera le véritable test pour le natif de Québec, car il devra affronter l’implacable calendrier des grandes ligues ainsi que et les nombreux déplacements qui en font partie.

Si j’avais à miser sur ses chances de réussir, je me rangerais immédiatement dans son camp, car il est un amoureux de son sport et il continue d’apprendre à chaque fois qu’il en a l’occasion. Difficile de se tromper dans ces conditions et vous pouvez vous aussi croire en ses chances de réussite. Il saura s’éloigner de la guigne souvent de fois présente une fois le charme disparu.

Après tout, le baseball majeur le considère parmi les meilleurs à sa position et ce n’est pas rien.

Cependant, la situation qui prévaut en ce moment au Minnesota, avec un surplus de bons joueurs au poste d’arrêt-court, pourrait avoir un effet collatéral sur le poste de Julien, lui qui pourrait même devoir jouer des matchs au premier coussin, afin d’offrir plus de possibilités à son gérant à des moments clés.

En fait, le numéro 47 pourrait occuper trois positions en cours de saison, car en plus de son poste régulier au deuxième coussin, il pourrait aussi n’utiliser que son bâton lors de certains matchs en évoluant à titre de frappeur de choix.

En 2024, les Twins du Minnesota devraient batailler une fois de plus pour le titre de leur division et vous pouvez compter sur Édouard Julien pour être un rouage très important dans l’atteinte des objectifs collectifs. Il a la confiance de son gérant et de ses coéquipiers qui voient en lui un leader en devenir.

En 2023, au Minnesota, sa moyenne s’est élevée à .263 et il a réussi 16 longues balles tout en produisant 37 points.

Les amateurs de baseball du Québec vont se régaler en suivant ses performances et soyez assurés que plusieurs d’entre eux feront le voyage à Toronto lors de la visite des Twins, les 10, 11 et 12 mai prochains.

  • Les Reds auront un meilleur enclos sans Emilio Pagan pour finir les matchs.
  • Changer de numéro, ça coûte cher.
Tags:

Édouard Julien, MLB, Twins Du Minnesota

Articles similaires

Félix Forget

Pascal Harvey

Pascal Harvey