Édouard Julien ne renie pas ses racines

Actualités

Pascal Harvey

Publié le 20 avril 2024 à 10h30

Rare sont les Québécois qui font carrière professionnellement au baseball et Édouard Julien est celui qui fait le plus parler de lui en ce moment.

Évoluant pour les Twins du Minnesota, le plus canadien des états américains, Julien reste bien connecté au sport national des Québécois et des Canadiens, le hockey.

Julien a récemment reçu la visite du journaliste de la Presse, Guillaume Lefrançois, alors que les Twins rendaient visite aux Tigers, à Détroit. Il s’est confié au journaliste sur son quotidien à titre de joueur de baseball professionnel dans un état qui est depuis longtemps associé au hockey.

Rappelons que les North Stars du Minnesota ont fait partie de l’expansion des cadres de la Ligue nationale de hockey en 1967, avant de quitter pour devenir les Stars de Dallas en 1993. En l’an 2000, l’état du Minnesota a rejoint à nouveau la grande ligue grâce à la naissance du Wild.

Même s’il ne recherche pas les feux de la rampe, Édouard Julien commence à être un sportif bien en vue à Minneapolis et il est en contact avec les Québécois qui évoluent pour le Wild, dont le célèbre gardien de but, Marc-André Fleury. Flower a d’ailleurs pris la peine de se présenter à Julien, alors que les deux hommes se retrouvaient tous deux au même aéroport, et ce, à la grande surprise du joueur des Twins.

Lors de sa rencontre avec la Presse, Julien était de passage au Michigan pour y disputer une série de matchs face aux Tigers. Cet état américain, tout comme le Minnesota, est aussi reconnu pour regrouper un nombre élevé de fans de hockey. Au même moment, le club de hockey Canadien rendait visite aux Red Wings, lors de son avant dernier match de la saison, partie remportée par les Wings en prolongation. Le Québécois en a profité pour prendre des nouvelles des Habs afin de ne pas perdre de vue ses racines profondes.

Hier, au Minnesota cette fois-ci, ces mêmes Tigers se frottaient à nouveau aux Twins de Julien et ce sont les visiteurs qui l’ont emporté par le pointage de 5-4. Le joueur de deuxième coussin, natif de Québec, a marqué un point dans la défaite des siens. Sa moyenne de .170 n’est pas habituelle dans son cas et vous pouvez gager que ce dernier améliorera la situation avant longtemps.

C’est plutôt la puissance du jeune homme qui attire l’attention jusqu’ici cette saison, grâce à une collecte de quatre longues balles. À ce rythme, il pourrait en frapper facilement une vingtaine. Ce n’est pas rien quand on occupe le premier rang du rôle offensif de sa formation.

Favoris pour remporter la division Centrale de l’Américaine, les Twins en arrachent depuis le début de la saison. Hier, face aux Tigers, ils ont subi une 12e défaite en 2024.

Depuis le début de la saison, Julien a reçu les éloges de bien des gens, dont son gérant Rocco Baldelli. Ce dernier compare son jeune protégé à Chase Utley, un athlète qui a connu une très belle carrière dans les Majeures et qui est en liste, depuis cette saison, pour faire son entrée au Temple de la renommée.

Tout en gardant un œil sur le hockey, un sport inscrit dans son ADN, Julien se concentre à bien faire sur le losange avec l’objectif de faire gagner les siens. Malheureusement pour lui et les partisans du Wild, l’équipe de hockey du Minnesota ne participera pas aux séries éliminatoires en 2024.

Tags:

Édouard Julien, MLB, Twins Du Minnesota

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Laisser un commentaire