Édouard Julien : attendez-vous à un nouveau rôle pour lui en 2024

Actualité

Félix Forget

Publié le 20 février 2024 à 8h30

L’an dernier, Édouard Julien a fait ses débuts dans la MLB. L’espoir des Twins arrivait un peu sans tambour ni trompette, mais il avait la ferme intention de se faire une place au soleil dans le show.

Et comme de fait, il a saisi sa chance en démontrant qu’il était digne des Majeures. En 109 matchs, sa ligne de frappe de .263/.381/.459 a fait tourner les têtes, tout comme ses 16 longues balles.

Il avait vraiment l’air d’un gars qui, à 24 ans, était prêt à s’établir dans la MLB pour de bon. Et au final, le fait de le voir dans le top-10 des meilleurs joueurs de deuxième but de la ligue était un sacré fait d’armes pour un joueur recrue.

Cela dit, en 2024, les attentes commenceront à être un peu plus élevées. Julien a démontré qu’il n’a plus de temps à perdre dans les ligues mineures, et les Twins vont devoir lui trouver du temps de jeu en haut.

Le problème, cela dit, c’est qu’en ce moment, les Twins ont une congestion à l’arrêt-court. Et avec le jeune Brooks Lee qui pourrait s’ajouter à Carlos Correa et à Royce Lewis, ça commence à faire pas mal de joueurs d’avant-champ.

Non, il n’y a pas qu’à Toronto où c’est un problème.

Pour jouer, donc, Julien devra démontrer sa polyvalence, et comme l’explique Jon Morosi, il ne faut pas écarter que le Québécois se retrouve au premier coussin en 2024.

En fait, il faut quand même s’attendre à voir Julien jouer au deuxième coussin et à occuper la chaise de frappeur désigné, mais la réalité actuelle des Twins fait en sorte qu’il risque d’obtenir plus de temps de jeu s’il est capable de dépanner au premier but.

Il l’a fait un peu l’an dernier, d’ailleurs, et avec les Twins qui ne peuvent pas se priver de son coup de bâton, il faut trouver des solutions.

Au premier coussin, Julien risquerait de partager la charge de travail avec Carlos Santana. Cela dit, les Twins ont tellement de profondeur et de polyvalence qu’il est difficile de savoir qui va jouer où.

À titre d’exemple, Brooks Lee va passer son printemps entre le deuxième but, le troisième but et l’arrêt-court, où il risque de jouer un peu plus. La question, c’est de savoir où se retrouve Carlos Correa là-dedans, désormais.

Ce qui est clair, par contre, c’est que malgré la congestion, les Twins vont devoir trouver des solutions pour mettre Julien dans l’alignement aussi souvent que possible.

Ça va passer par la position #4 et par le rôle de frappeur désigné… mais attendez-vous à le voir dans un rôle encore plus polyvalent. Peut-être pas au point de le considérer comme un joueur d’utilité, mais il pourrait s’en approcher malgré tout.

  • Yusei Kikuchi aime Toronto.
  • Une radio en espagnol à Vegas pour les… Dodgers.
  • Deux joueurs de profondeur avec les Cubs.
  • Les Diamondbacks doivent trouver une solution pour rester à Phoenix.
Tags:

Carlos Correa, Édouard Julien, Twins Du Minnesota

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Laisser un commentaire