Yankees : une masse salariale de plus de 300 M$ les attend sûrement en 2024

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 13 janvier 2024 à 12h30

L’an passé, les Yankees de New York ont été l’une des équipes ayant payé le plus de taxe de luxe. On parle d’un montant de 32.4 M$.

Les Mets, à 100 M$, étaient dans une classe à part, évidemment. Mais sinon, les Yankees et les Padres (près de 40 M$ en taxe de luxe) y ont aussi goûté.

Cinq autres équipes ont payé, dans une moindre mesure, la taxe de luxe. Mais personne ne l’a fait au même niveau que les clubs de New York et comme San Diego.

La question se pose donc : qu’est-ce qui nous attend, à ce chapitre-là, en 2024?

Les Mets auront encore de grosses dépenses, évidemment. Les Padres ont réduit de beaucoup leur masse salariale et les Dodgers ont donné un gros coup.

Et les Yankees, eux? Ils ne dépenseront pas moins en 2024 qu’en 2023.

Il est clair qu’un club qui compte sur Juan Soto, Aaron Judge, Gerrit Cole, Giancarlo Stanton et Carlos Rodon a forcément de grosses dépenses.

Juste ces cinq gars-là gagneront 162 M$ en 2024.

Évidemment, des transactions peuvent changer la donne. Ceci dit, les ajouts de Juan Soto, de Trent Grisham, d’Alex Verdugo et de Marcus Stroman vont peser fort dans la balance.

Même si des gars sont partis, la masse salariale (296 M$ en 2023) est appelée à monter au-delà de la barre des 300 M$ en 2024.

C’est du jamais vu dans le Bronx.

Plus que jamais, avec Cole et Judge qui sont dans leur prime, avec Soto qui est en ville et avec la dernière Série mondiale qui date, les attentes seront élevées à New York.

Un autre lanceur de premier plan pourrait donc être ajouté à la formation en cours de route. Ce n’est pas à négliger, ça.

Ce sera à suivre dans les prochains mois, tout ça. Après tout, on a beau parler des Dodgers, mais New York veut aussi retrouver son trône.

Tags:

Brian Cashman, Yankees de New York

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois