Une controverse entourant le premier circuit de Shohei Ohtani avec les Dodgers

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 5 avril 2024 à 8h30

Les Dodgers de Los Angeles clament haut et fort que leur protégé Shohei Ohtani n’a pas menti dans le dossier concernant son interprète.

Peut-être bien, mais il semble qu’il aurait menti dans un autre dossier.

C’est que la star nipponne a récemment frappé son premier circuit depuis qu’elle a signé un contrat record de 700 millions dollars avec la formation californienne au cours de la dernière saison morte.

Et c’est Ambar Roman, une partisane de longue date des Dodgers, qui a attrapé la balle. Comme c’est la coutume, elle a rencontré les dirigeants de l’équipe pour discuter de la remise de cette dernière afin qu’Ohtani puisse l’avoir en souvenir.

Roman aurait alors subi une tactique voulant lui mettre beaucoup pression pour la persuader de rendre le précieux objet.

Ohtani aurait lui-même eu son mot à dire, de son aveu même.

J’ai pu parler au partisan et j’ai pu la récupérer. Évidemment, c’est une balle très spéciale, je suis très reconnaissant qu’elle soit de retour.

Le problème est que Ambar et son mari ont affirmé qu’ils n’avaient jamais rencontré Ohtani.

La partisane a également allégué que l’équipe l’avait roulé dans la farine par rapport à ce qu’elle considérerait être un échange équitable, la renvoyant chez elle avec seulement deux casquettes, un bâton et une balle, tous signés. Un porte-parole des Dodgers a déclaré que l’équipe était ouverte à une conversation plus approfondie au sujet de la transaction.

Si le Japonais peut mentir pour une simple balle, pourrait-il le faire pour autre chose de bien plus grandiose?

  • Avis aux intéressés : notre podcast hebdomadaire est sorti.
  • Et de un pour Édouard Julien.
  • Les Marlins n’ont toujours rien gagné cette saison. Toutes les équipes ont d’ailleurs perdu au moins un match.
  • Alex Bregman se dirige vers l’autonomie.
Tags:

Ambar Roman, Dodgers de Los Angeles, Shohei Ohtani

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire