Trevor Bauer domine les prospects des Dodgers

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 11 mars 2024 à 10h30

Il y a trois ans de cela, Trevor Bauer était dans le vestiaire des Dodgers de Los Angeles, après avoir signé un contrat de trois ans d’une valeur de 102 millions de dollars comme joueur autonome.

Hier (dimanche), il affrontait les prospects des Dodgers dans ce qui s’avérait son premier match en sol américain depuis sa suspension record de 194 matchs pour avoir enfreint la politique de la MLB en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle.

Et le principal intéressé voulait prouver qu’il peut encore évoluer dans la plus grande ligue au monde.

Je reste prêt, et peut-être que les gens se souviendront que je suis toujours l’un des meilleurs lanceurs au monde.

Bauer a retiré quatre des douze frappeurs qu’il a affrontés sur des prises, retirant les huit derniers frappeurs auxquels il a fait face.

Pour ceux qui m’ont vu lancer, je pense qu’il était assez évident que je suis encore dans l’élite. Le contrôle est là. Je suis en forme. Je suis un meilleur lanceur maintenant que je ne l’étais la dernière fois que les gens m’ont vu. J’espère qu’aujourd’hui leur avoir rappelé que je suis toujours un lanceur d’élite. Si ce n’est pas le cas, c’est bien aussi.

Le droitier, qui a lancé pour les BayStars de Yokohama la saison dernière, a rappelé une fois de plus aux équipes qu’il lancerait pour le salaire minimum des ligues majeures de 740 000 dollars. Et si jamais les équipes changent d’avis, elles peuvent le libérer sans poser de questions.

Malgré le fait qu’il y avait environ 150 partisans sur place, y compris ses parents et son agent, il n’y avait pas de dépisteur du baseball majeur ni de dirigeant des Dodgers présents, et ce, bien que la rotation des représentants de la Californie fasse défaut.

Tags:

Dodgers de Los Angeles, Trevor Bauer

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois