Seiya Suzuki : des débuts (au bâton) dans la MLB à la Shohei Ohtani

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 13 avril 2022 à 10h16

Ceux qui ont choisi Seiya Suzuki comme choix de recrue de l’année dans la Nationale cette année doivent déjà être satisfaits de le voir performer.

Hier, lors du match des siens à Pittsburgh, Suzuki a frappé deux longues balles. En quatre matchs, il a donc cinq coups sûrs, trois circuits, quatre point marqués, huit point produits et une moyenne de .417.

On a beau trouver que l’échantillon est petit, mais c’est mieux que l’inverse, non?

Et cela lui permet d’ailleurs de s’inscrire dans l’histoire. Suzuki est devenu le deuxième joueur japonais de l’histoire de la MLB à frapper trois circuits à ses quatre premiers matchs dans le baseball majeur. Le premier, c’est évidemment Ohtani.

Il a donc, offensivement parlant, des débuts à la Ohtani. La différence, évidemment, c’est que le voltigeur des Cubs de Chicago n’est pas exactement un lanceur en plus.

Mais bon. Chez les recrues, le voilà seul chez les joueurs avec au moins huit points produits et au moins quatre buts sur balles à ses quatre premiers matchs. On ne parle ici que de la live-ball era, mais quand même.

On comprend pourquoi les Cubs de Chicago ont offert 85 M$ de dollars sur cinq ans au frappeur de puissance du Japon. Ses débuts sont à la hauteur, il a une belle personnalité et il semble apprécié à Chicago.

Reste à voir s’il peut continuer de bien faire les choses pendant cinq ans… et pas juste pendant cinq jours.

10e manche
  • En parlant de Shohei Ohtani.
  • On a déjà vu mieux.
  • Et de 680 pour Albert Pujols.
  • Oh boy.
Tags:

Cubs de Chicago, Seiya Suzuki, Shohei Ohtani

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Pascal Harvey

Sébastien Berrouard