Robinson Cano a été libéré par les Mets

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 2 mai 2022 à 12h07

On savait que de difficiles décisions étaient imminentes à New York. Est-ce que les Mets allaient avoir le courage de couper Robinson Cano aujourd’hui au détriment d’un joueur productif?

Pourquoi aujourd’hui? Parce que les alignements redescendent de 28 à 26 joueurs et les Mets manquaient de candidats à couper.

Et c’est finalement ce qu’ils ont fait. Le joueur de deuxième but a été désigné pour assignation… ce qui veut dire libéré dans son cas à lui.

C’est sorti ce matin.

Sur le terrain, il était le candidat idéal. Même si Francisco Lindor voulait le voir rester en ville, son retour après un an d’absence (suspension pour dopage) se passait mal. Il frappe pour .195 et ne joue vraiment pas tous les jours.

Les Mets lui ont donc réservé le traitement Albert Pujols : il sera payé à ne rien faire. Un club pourra le signer au salaire minimum une fois qu’il sera libéré.

Ça veut quand même dire que les Mets lui donneront près de 40 M$ sur deux ans pour l’envoyer chez lui. C’est un coup dur à accepter, clairement.

Mais Steve Cohen a de l’argent et il a accepté de faire ce qu’il fallait.

Personnellement, je croyais (au moment de sa suspension) qu’il n’allait jamais rejouer à New York. mais avant de le couper, les Mets voulaient voir ce qu’il pouvait accomplir. Et clairement, la réponse est « rien de bon » et il est parti.

Son agent, Brodie Van Wagenen, croit que Cano peut encore apporter un élément intéressant à une équipe du baseball majeur.

Oui, on parle du même Brodie Van Wagenen qui a été DG des Mets.

Si c’est la fin pour lui, ce sera une très triste fin. Mais en même temps, il n’avait qu’à pas se doper à plusieurs reprises…

Tags:

Mets de New York, Robinson Cano

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard