Portrait 2024 : Rangers du Texas

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 14 mars 2024 à 14h30

Encore une fois cette année, Passion MLB vous propose un portrait par jour des différentes équipes de la MLB, question de se préparer pour la saison 2024.

Au menu aujourd’hui : les Rangers du Texas.

Saison 2023

Les Rangers du Texas avaient progressé un brin en 2022, mais pas assez au goût des patrons. Après avoir mis la main sur Corey Seager et Marcus Semien l’hiver d’avant, le club a décidé d’être de nouveau agressif en vue de la saison 2023.

Résultat? Jacob deGrom, Nathan Eovaldi et Bruce Bochy sont débarqués en ville.

Si le premier s’est blessé rapidement (c’est malheureusement l’histoire de sa carrière) et n’a pas fini la saison en santé et que Nathan Eovaldi a été bon, Bochy a fait la différence. Il est sorti de la retraite pour gérer le club de main de maître.

Et c’est finalement avec une quatrième bague au doigt qu’il a fini sa saison.

Se rendre jusque là n’aura pas été simple. Cela aura pris les bons ajouts en cours de route et tout le monde a acheté le plan de match.

Aroldis Chapman a notamment été un bel ajout et Max Scherzer, même s’il a souvent été blessé, a sans doute eu un impact. Mais que dire de Jordan Montgomery, qui a été très, très important pour finir la saison?

Corey Seager a joué comme un MVP en 2023 et Marcus Semien aussi – sauf en octobre. Adolis Garcia a démontré toute sa puissance et des produits de l’organisation comme Jonah Heim et Evan Carter, notamment, ont été importants.

Bref, ça a été une magnifique saison au Texas. Le club s’est levé au bon moment.

Ajouts et départs

Le plus gros départ a été celui de Jordan Montgomery. Le club n’a pas les moyens ne s’est pas donné les moyens de le ramener… et même si le lanceur voulait revenir ET que le club voulait le ravoir, il signera ailleurs.

Mitch Garver, Martin Perez, Will Smith, Robbie Grossman, Jake Odorizzi, Chris Stratton, Austin Hedges et Aroldis Chapman, qui aime beaucoup sa mère, sont tous partis. Ça fait beaucoup de départs.

Chez les ajouts, Kirby Yates, Tyler Mahle (qui est blessé), Shane Greene, Jared Walsh, Andrew Knizner et David Robertson se sont greffés à la formation des champions en titre. Ce n’est pas le calibre des joueurs qui sont partis, à mon avis.

Clayton Kershaw, encore une fois, a préféré rester à L.A. au lieu de rentrer à la maison, soit Arlington.

Forces et faiblesses

Le monticule du club ne sera pas une force. Déjà qu’en séries 2023, le club avait de la misère, il faudra composer sans Max Scherzer (blessé), Jordan Montgomery et Aroldis Chapman. Les deux derniers ont été importants en séries.

Pour commencer l’année, Nathan Eovaldi, Jon Gray et Andrew Heaney mènent la rotation. Et dans l’enclos, Jose Leclerc et Josh Sborz en auront plein les bras pour tenir le tout à bout de bras. Bruce Bochy devra être… créatif.

Même si Corey Seager, Nate Lowe et Josh Jung ne devraient pas commencer la saison à temps, l’attaque des Rangers sera au rendez-vous. En plus des trois gars de l’avant-champ, Marcus Semien, Jonah Heim, Evan Carter et Adolis Garcia devraient générer de l’attaque en masse.

Lancer contre les Rangers ne sera pas une balade dans le parc.

Attentes en vue de la saison 2024

Répéter les exploits de 2024 ne sera pas simple. Après tout, Max Scherzer, Jacob deGrom, Tyler Mahle, Nate Lowe, Corey Seager et Josh Jung sont tous blessés. Le contrat de télé joue dans les pattes du club, qui n’a pas ramené Jordan Montgomery en ville.

Bruce Bochy ne s’en fait pas, mais il sait sans doute que ce ne sera pas simple.

Je vois les Astros gagner la division, mais disons que je ne sous-estime pas les champions en titre pour autant. Ils méritent leur couronne et c’est un très beau club de balle.

Parce qu’il y a parfois un lendemain de veille après une conquête et en raison des blessés, je vois cependant un difficile début de saison en vue pour les hommes de Bruce Bochy… mais ils se replaceront et feront les séries.

Tags:

Portrait 2024, Portrait Passion MLB, Rangers du Texas

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard