Evan Carter voulait devenir médecin

Actualité

Maxime Trudeau

Publié le 26 mars 2024 à 16h30

Le parcours des Rangers du Texas en 2023 fut mémorable à plusieurs égards. La consécration ultime fut, évidemment, la conquête de la Série mondiale.

Il y a indéniablement plusieurs belles histoires au sein de l’histoire en soi des Rangers de 2023. Ceci dit, une qui retient l’attention est celle d’Evan Carter.

En effet, le voltigeur de gauche s’attendait à tout sauf devenir champion de la Série mondiale. Son plan initial était de devenir médecin, rien de moins.

Le baseball avait d’autres plans pour lui

Evan Carter, qui a fait écarquiller bien des yeux lors des plus récentes séries par son calme, sa prestance et son efficacité, se destinait à faire sa médecine à l’université Duke. Plus précisément sa médecine dentaire, dans le but de devenir endodontiste ou encore chirurgien dentaire.

Pour lui, le baseball allait l’aider à devenir Dr. Carter, car jamais il ne se voyait devenir un joueur de baseball à temps plein de la MLB. Il allait aussi l’aider monétairement parlant à payer ses études. Sans le baseball, il sait fort bien qu’il n’aurait jamais pu être admis à la prestigieuse université Duke.

Toutefois, vers la fin de la campagne, le jeune homme de 21 ans reçu un appel du grand club et il a disputé 23 parties de saison régulière. Il a aussi disputé les 17 parties des siens en octobre. En d’autres mots, celui qui ne se voyait jamais devenir un joueur professionnel, est devenu champion de la Série mondiale deux mois après avoir été rappelé. Tsé, quand on vous parlait de belles histoires en début d’article!

Plus d’athlètes devraient penser comme lui

Pour la saison à venir, le numéro 32 occupera le poste de régulier au champ à gauche. Il n’a plus à douter de lui : il est un régulier des Majeures.

Cependant, Carter avait un plan B au cas où son plan A de jouer au baseball ne se concrétisait pas. Certes, les astres se sont alignés pour lui et cela fait un excellent article pour ce blogue. Mais pour combien de joueurs ces mêmes astres ne s’aligneront jamais? Combien, et ce, peu importe le sport, n’ont pas de plan B et s’accroche à leur rêve de joueur dans la grande ligue, en vain?

En lien avec tout cela, on constate clairement que Carter a toute une tête sur les épaules. La jeunesse d’aujourd’hui devrait le prendre en modèle. Et vous savez quoi, en lien avec le sujet de cet article, sachant tout ce que je sais de lui, jamais je n’aurais hésité à lui confier ma santé buccale entre ses mains!

  • On veut vous entendre.
  • Miguel Rojas n’a pas aimé voir Jazz Chisholm Jr. le critiquer.
  • Tony Kemp à Baltimore.
Tags:

Evan Carter, Rangers du Texas

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Pascal Harvey

Laisser un commentaire