Portrait 2024 : Giants de San Francisco

Actualité

Pascal Harvey

Publié le 17 mars 2024 à 14h30

Encore une fois cette année, Passion MLB vous propose un portrait par jour des différentes équipes de la MLB, question de se préparer pour la saison 2024.

Au menu aujourd’hui : les Giants de San Francisco.

Saison 2023

En 2023, les Giants de San Francisco, du gérant Gabe Kapler, ont cumulé un dossier de 79 victoires contre 83 revers, leur donnant droit à la quatrième position au sein de leur division.

Une saison encore une fois décevante pour les partisans de l’équipe qui méritaient de meilleurs résultats de la part d’une organisation qui a fait plus de bruit lors de l’entre-saison que dans le cadre du calendrier régulier.

Comme le veut la coutume, les Giants sont allés à la chasse au gros gibier durant l’hiver en prenant cette fois-ci comme cible le joueur d’arrêt-court, Carlos Correa.

Nous connaissons la suite et comme dans le cas d’Aaron Judge l’année précédente, ils sont revenus bredouille.

Le contrat que l’équipe devait consentir à Correa a été remis en question suite aux recommandations d’un expert appelé à se prononcer au sujet de l’état de santé de joueur d’avant-champ. Ce même expert a joué le même tour au clan Correa quelques semaines plus tard, mais cette fois-ci en présence des Mets de New York.

Carlos Correa est donc retourné au Minnesota, là où il avait joué en 2022.

Disons que cette histoire a mis la concession sur la sellette et l’aspect d’attractivité de la destination en a prit pour son rhume. Encore aujourd’hui, on se questionne à ce sujet.

Sur le terrain, les Giants n’ont rien brisé et l’attaque a été anémique. Aucun joueur de l’équipe n’a frappé plus de 23 coups de circuit (Wilmer Flores) et produit plus de 69 points (J.D. Davis), alors que le meilleur lanceur de la formation, Logan Webb, a récolté plus de défaites que de victoires, terminant la saison avec une fiche de 11-13.

Les vétérans de l’équipe n’ont rien fait qui vaille, alors que les plus jeunes joueurs de la formation n’ont pas progressé de façon significative. Difficile pour un gérant de connaître du succès alors que les bons ingrédients ne sont pas au rendez-vous.

Le manque d’identité de cette équipe frappe aux yeux et Gabe Kapler n’a eu d’autres choix que de composer avec des tire-pois afin de compétitionner avec les gros canons de la division. Heureusement pour lui et les partisans des Giants, le résultat aurait pu être pire.

Ayant joué pour .500 en 2022, les Giants ont régressé en 2023.

Le meilleur espoir de la concession, l’arrêt-court Marco Luciano, a goûté aux Majeures en évoluant dans le cadre de 14 parties avec l’équipe.

Ajouts et départs

À mes yeux, l’ajout le plus significatif est celui du nouveau gérant, Bob Melvin.

Melvin est considéré comme l’un des meilleurs de sa profession et son expérience dans les Majeures devraient bénéficier aux Giants dès sa première saison à la barre de l’équipe.

Les dirigeants de la formation ont également convaincu Matt Chapman de poursuivre sa carrière sous le chaud soleil de la Californie. Le joueur de troisième coussin, membre des Blue Jays de Toronto en 2023, a dû être patient avant d’en venir à une entente avec l’équipe, lui qui a été victime de son agent Scott Boras, qui a le don de surestimer la valeur de ses clients.

Chapman était un joueur attendu à San Francisco, l’équipe ayant besoin de la présence d’un bon vétéran fiable en défensive et possédant une bonne valeur offensive afin de jouer un rôle de mentor auprès des plus jeunes joueurs de la formation.

Brandon Crawford a été sacrifié par la direction de l’équipe afin de changer la dynamique sur le terrain et l’esprit dans le vestiaire. Ce dernier se retrouve aujourd’hui chez les Cardinals de Saint-Louis.

Jorge Soler ajoutera de la puissance à l’alignement, lui qui a frappé 36 longues balles à Miami en 2023.

Nick Ahmed, un autre vétéran, a aussi décidé de poursuivre sa carrière à San Francisco, lui qui était en Arizona depuis plusieurs années. Il se voudra une belle police d’assurance au champ intérieur.

La première signature effectuée par l’équipe a été celle du voltigeur Jung Hoo Lee, un Japonais de 25 ans qui évoluait au sein de la ligue de baseball professionnelle Sud-Coréenne. Très bon avec un bâton, il ne serait pas surprenant de le voir batailler pour le titre de champion frappeur dans la Nationale.

Le vétéran lanceur Robbie Ray a aussi pris la direction de San Francisco, mais il se retrouve en ce moment sur la liste des blessés.

Jordan Hicks, un autre ancien des Blue Jays, fera aussi partie de l’alignement des Giants en 2024.

Notons que Joc Pederson, Sean Manaea, Mitch Haniger, Anthony DeSclafani, Alex Wood et Ross Stripling joueront tous ailleurs en 2024.

Forces et faiblesses

Oui, Jung Hoo Lee apportera du punch en attaque en se rendant régulièrement sur les buts et marquera sa part de points grâce à l’apport des Wade Jr. Soler, Conforto et Chapman, mais les Giants ne deviendront pas une menace offensive pour autant.

Cette équipe aura besoin que tous les éléments offensifs connaissent de bonnes séquences coordonnées afin de compétitionner avec les Dodgers, Padres et Diamondbacks.

L’arrivée de Matt Chapman au coin chaud viendra solidifier une défensive qui en avait besoin. Chapman est l’un des très bons joueurs défensifs de sa profession et il est capable de plusieurs jeux d’exception.

La formation 2024 des Giants ne comptera pas sur la présence de grands joueurs, mais le fait que Bob Melvin soit le meneur de cette équipe pourrait avoir un effet de cristallisation des efforts et des ambitions de chacun. Melvin est capable de tirer le meilleur des ses hommes et les résultats pourraient être surprenants.

Au monticule, encore une fois, Logan Webb se sentira bien seul alors que ses patrons n’ont pas réussi à solidifier une rotation très douteuse. Plusieurs observateurs souhaitaient le venue du gaucher Blake Snell, mais le temps semble jouer en défaveur des Giants.

L’équipe devrait donner plus de points qu’elle en marquera et devra en payer le prix.

Attentes en vue de la saison 2024

En 2024, les Giants ne peuvent espérer mieux qu’une troisième place au sein de la section ouest dans la Nationale et être exclus des séries encore une fois.

Les amateurs devraient avoir droit à du jeu plus excitant et à des performances plus enlevantes, mais il serait surprenant que leurs espoirs se matérialisent en miracle.

Bob Melvin saura faire de cette équipe un groupe de bagarreurs qui luttera match après match au sein d’une division très compétitive.

Matt Chapman sera heureux de compétitionner à nouveau sous les ordres de Melvin, avec qui il a évolué dans l’uniforme des A’s d’Oakland.

Les Giants ont réussi à attirer quelques joueurs autonomes intéressants et cette situation devrait s’améliorer au fil du temps. Reste maintenant aux membres de l’alignement 2024 à chausser leurs bottes de travail et à être prêts à se salir les mains à chaque instant.

Tags:

Giants de San Francisco, Portrait 2024, Portrait Passion MLB

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire