Portrait 2023 : Yankees de New York

Publié le 1 mars 2023 par Sébastien Berrouard

Le 30 mars prochain, la saison 2023 de la MLB prendra son envol. On s’embarque donc dans un long marathon afin de voir si les Astros seront détrônés à la fin de la course.

Après les Red Sox hier, au menu aujourd’hui : les Yankees de New York

La première moitié de la campagne 2022 en a été une extraordinaire pour les Bombardiers du Bronx, eux qui voguaient allégrement vers un record de victoires.

La seconde portion fut toutefois un peu plus difficile entre autres en raison des blessés, mais surtout de l’incapacité du gérant Aaron Boone de rallier ses troupes, l’avance insurmontable qu’ils s’étaient forgé fondant comme neige au soleil.

Heureusement pour les New-Yorkais, les vétérans sont revenus à temps pour reprendre le contrôle de la barque tout juste avant les séries éliminatoires.

Possédant un laissez-passer en première ronde, le début de la Série de division n’a pas été de tout repos pour les Yankees. Ils se sont finalement retrouvés du bon côté face aux Guardians de Cleveland à la fin de celle-ci.

Les choses ont cependant été différentes en Série de championnat, puisque les Yankees ont été balayés en quatre petites rencontres face aux Astros de Houston. Il s’agit toujours d’une grande déception chez les partisans quand les Yankees n’atteignent pas la Série mondiale.

Bien sûr, il faut souligner la saison historique du voltigeur Aaron Judge, lui qui a fracassé le record de longues balles dans la Ligue américaine, record qui appartenait au légendaire Roger Maris.

De l’autre côté du spectre, certains autres éléments doivent se regarder dans le miroir, tel que Josh Donaldson, Aaron Hicks et Isiah Kiner-Falefa.

Ajouts/départs

Offensivement, la formation des Yankees ne sera pas très différente de celle de l’an dernier. Ce ne sont pas les départs de Marwin Gonzalez et Matt Carpenter qui changeront quoi que ce soit, même si ce dernier a connu une saison au-delà des attentes. Même son de cloche pour Andrew Benintendi, qui a été absent au moment le plus important de la dernière campagne.

Pour combler leur perte, le directeur général Brian Cashman croit que les solutions sont à l’interne, avec l’émergence de Jasson Dominguez et Anthony Volpe.

C’est toutefois bien différent au monticule, alors que les Yankees ont connu plusieurs changements, laissant partir Jameson Taillon, Aroldis Chapman, Zack Britton, Chad Green et Miguel Castro. Le releveur gaucher Lucas Luetge a subi le même sort, mais cette fois-ci par voie de transaction.

À l’exception de la signature du Juge, le coup d’éclat de la part de Cashman est venu quand il a mis sous contrat l’as lanceur Carlos Rodon sur les termes d’un lucratif pacte. Tommy Kahnle se joindra lui aussi aux corps de lanceurs, dans l’enclos de relève. Il s’agira d’un retour pour lui dans l’uniforme rayé.

Forces/faiblesses

Avant l’annonce de l’absence de Frankie Montas pour la majeure partie de la saison, sinon toute, les Yankees possédaient la meilleure rotation du baseball majeur. Le fait que Domingo German ou Clarke Schmidt prendra le poste de cinquième partant leur enlève ce titre. New York a toutefois un excellent top quatre, composé de Gerrit Cole, Rodon, Nestor Cortes Jr. et Luis Severino.

La relève sera également un point fort dans le Bronx, puisque les éléments qui ont quitté étaient soit rendus obsolète ou se retrouvaient sur la liste des blessés. Plusieurs éléments de cet enclos peuvent évoluer dans toutes sortes de circonstances, un luxe pour le gérant.

Parlant de gérant, Boone fait certainement partie des faiblesses de la formation new-yorkaise. Ses décisions sortant de l’ordinaire, mais n’étant pas toujours justifiées, ont souvent coulé ses ouailles. Cela devra changer si les Yankees veulent passer au prochain niveau.

Un autre point à améliorer est l’offensive, malgré la présence de gros canons, tels que Judge, Anthony Rizzo, Giancarlo Stanton et DJ LeMahieu (s’il peut demeurer en santé). La constance au bâton est un facteur clé, car comme nous avons pu le constater en séries éliminatoires, une mauvaise séquence basée sur le fait qu’on se fie trop sur la longue balle est si vite arrivée.

Défensivement, tout devrait bien se dérouler, surtout si Kiner-Falefa laisse son poste de joueur d’arrêt-court au jeune Oswald Peraza. Avec des récipiendaires du Gant doré par le passé, entre autres Jose Trevino (Gant platine dans son cas) et Harrison Bader, l’équipe est entre de bonnes mains de ce côté de la balle.

À quoi s’attendre en 2023?

Les Yankees sont toujours parmi les favoris pour remporter les grands honneurs. Et 2023 ne fera pas exception. Ils devront trouver la solution aux problèmes qui les ont empêché d’atteindre cet objectif depuis 2009.

Une chaude lutte avec les Blue Jays de Toronto est à prévoir pour la tête de la division Est de la Ligue américaine. Les matchs entre les deux équipes seront d’une importance capitale et on peut s’attendre à des flammèches, Vladimir Guerrero Jr. ayant déjà mis la table dans les médias. On ne sait pas trop pourquoi, d’ailleurs.

Le poste du gérant Boone est de plus en danger et si les résultats ne sont pas au rendez-vous, la pression pourrait devenir insoutenable. Un changement d’air devrait alors être préconisé.

L’arrivée des jeunots sera aussi à surveiller puisque les Yankees ont quelques joyaux entre les mains. Il suffit seulement de les faire jouer et d’arrêter de protéger les vétérans.

Tout cela pour dire qu’une autre belle saison se dessine dans le Bronx. Mais personne ne peut savoir si 2023 sera finalement l’année des Yankees.

Sébastien Berrouard

,
Sébastien Berrouard

Voir tous les articles