Portrait 2023 : Angels de Los Angeles

Publié le 7 mars 2023 par Félix Forget

Le 30 mars prochain, la saison 2023 de la MLB prendra son envol. On s’embarque donc dans un long marathon afin de voir si les Astros seront détrônés à la fin de la course.

Après les White Sox hier, au menu aujourd’hui : les Angels de Los Angeles.

La saison 2022 des Angels n’a pas été bien différente des saisons précédentes : encore une fois, Shohei Ohtani et Mike Trout ont été exceptionnels, mais encore une fois, le club a connu une saison difficile qui s’est soldée par une énième absence en séries.

Certes, l’émergence de quelques joueurs inattendus (Taylor Ward et Patrick Sandoval, entre autres) laisse croire qu’il y a matière à être optimiste quant à l’avenir proche, mais le fait qu’Anthony Rendon n’ait presque pas joué (et qu’il ait mal joué quand il était en santé) a fait mal.

Après tout, ses deux seuls moments marquants en 2022 ont été une mêlée générale et un circuit en frappant de la gauche (il est droitier, rappelons-le) face à Brett Phillips.

Avec Trout qui vieillit (il aura 32 ans en août) et Ohtani qui pourrait quitter dans quelques mois, la saison 2022 des Angels en aura été une autre de perdue avec leurs deux joueurs générationnels. Et non, le changement de gérant durant la saison n’aura rien changé.

Ajouts/départs

Difficile de reprocher aux dirigeants des Angels de ne pas avoir mis leurs bottes de travail cet hiver. Certes, le club n’a pas acquis un autre joueur vedette, mais il a mis la main sur une bonne quantité de bons joueurs qui offrent une belle profondeur.

À l’attaque, l’équipe s’est entendue avec Brandon Drury sur le marché de l’autonomie, mais elle a également complété des transactions pour amener Hunter Renfroe et Gio Urshela. On ne parle pas de joueurs de premier plan, mais ce sont trois gars qui vont tous amener un petit quelque chose.

Brett Phillips est aussi un nouveau membre des Angels.

Et sur la butte, les Angels n’ont pas chômé non plus. Misant déjà sur une rotation un brin sous-estimée, ils ont signé Tyler Anderson, fort d’une grosse saison avec les Dodgers durant laquelle il a semblé retrouver ses repères.

Dans l’enclos, Carlos Estevez et Matt Moore sont deux autres belles prises qui, sans être de grands noms, sont de très bons bras.

Au niveau des départs, c’est assez mince : Michael Lorenzen est désormais avec les Tigers et Janson Junk a été échangé aux Brewers contre Renfroe. C’est pas mal tout… à moins de compter Matt Duffy comme un gros nom.

Kurt Suzuki a quant à lui pris le chemin du deuxième étage.

Forces/faiblesses

Dans l’ensemble, les Angels sont actuellement une formation bien plus complète qu’ils ne l’ont été dans les dernières années. À tous les niveaux, il y a des joueurs de talent, mais il y a surtout un bon bassin de bons joueurs.

L’alignement de frappeurs est assez impressionnant. En plus de Trout et d’Ohtani, des gars comme Anthony Rendon, Hunter Renfroe, Taylor Ward, Brandon Drury et Jared Walsh sont tous de très bons frappeurs.

Et si le jeune Logan O’Hoppe, l’un des meilleurs espoirs des Majeures, devait jouer à la hauteur de son plein potentiel, il y aurait également un excellent receveur en ville.

David Fletcher et Gio Urshela devraient jouer de façon un peu plus sporadique et ils seront de bons atouts sur le banc. Les jeunes Jo Adell et Mickey Moniak pourraient eux aussi aider de temps à autre.

La rotation est elle aussi solide. Ohtani est un prétendant au trophée Cy Young, mais derrière lui, le duo formé par Patrick Sandoval et Tyler Anderson est rempli de promesses.

Jose Suarez et Reid Detmers ont également un potentiel intéressant, tout comme Griffin Canning et le jeune lanceur prometteur Chase Silseth.

L’enclos de releveurs est peut-être légèrement moins inspirant, mais encore une fois, il mise sur la force du nombre. Carlos Estevez, Jimmy Herget, Aaron Loup, Ryan Tepera et Andrew Wantz forment un groupe solide.

Rappelons d’ailleurs que le vétéran Matt Moore s’est récemment joint au club et viendra offrir une bonne patte gauche.

Et peut-être que le jeune Ben Joyce et ses balles de feu seront également à la disposition de Phil Nevin.

À quoi s’attendre en 2023?

Cet hiver, je pense que les Angels ont appris de leurs erreurs et qu’ils ont compris que pour bien entourer leur duo de vedettes, il fallait ajouter de la profondeur à tous les niveaux.

Les lanceurs développés par l’organisation commencent à se pointer le bout du nez et les brèches ont été colmatées avec de bonnes transactions et de bonnes signatures.

C’est pourquoi j’ai l’impression que les Angels pourraient surprendre en 2023. Je les vois comme un club au plus fort de la course aux séries, et si le club joue à la hauteur de son potentiel, il pourrait connaître du succès malgré sa division relevée.

Du moins, je leur souhaite du succès, parce que 2023 sera une année charnière pour eux. S’ils ne connaissent pas de succès, Ohtani risque de quitter dans quelques mois, et qui sait pendant combien d’années Trout sera en mesure de performer à un haut niveau?

Félix Forget

,
Félix Forget

Voir tous les articles