Mike Trout : « bien sûr que je voulais convaincre Shohei Ohtani de rester »

Actualité

Pierre-Olivier Poulin

Publié le 24 avril 2024 à 18h00

Comme on le connait, Mike Trout se fait toujours le plus discret sur les dossiers chauds du baseball majeur. Pour une première fois, le visage de la franchise des Angels de Los Angeles a parlé du gros sujet du dernier hiver : la frénésie joueur autonome de Shohei Ohtani. Même si le Japonais était devenu le membre alpha chez les Angels, Trout a tenté de convaincre son complice de toujours, même si les Dodgers ont réussi à mettre la main sur le double MVP de la ligue américaine.

Dans un entretien avec Foul Territory, le voltigeur de centre affirme toujours garder un contact avec Ohtani. Les deux ont d’ailleurs eu l’occasion de se retrouver sur un terrain lors de la « Freeway Series » entre les Angels et les Dodgers. Sans surprise, Trout a mentionné qu’il était immensément difficile de remplacer un frappeur (et un lanceur) de la trempe de la sensation japonaise.

« Bien sûr que j’ai essayé de le convaincre de rester avec nous. On s’est parlé à quelques reprises… Je suis excité et heureux pour lui. Peu importe où il allait poursuivre sa carrière, il va tout détruire. »

Mike Trout, via Foul Territory

Maintenant séparé d’Ohtani, Trout a quand même pris quelques secondes pour se remémorer quelques souvenirs avec son ancien comparse, dont les séances de pratique au bâton qu’il a pu observer.

« Ça reste encore les meilleures pratiques que j’ai vues de ma vie. C’est une vraie farce. Pendant quelques rondes, il s’amuse en frappant des balles jusqu’à la 10e rangée en un simple coup de poignet. Je ne sais pas s’il aime quand les gens le regardent, mais il amenait ça à un niveau supérieur. »

Mike Trout, via Foul Territory

Même s’il ne sera qu’un frappeur en 2024, Ohtani connaît des débuts offensifs retentissants avec les Dodgers. Ayant l’opportunité d’être (énormément) mieux entouré que Trout, celui-ci domine dans tous les statistiques traditionnelles au bâton entre les deux athlètes, sauf pour les circuits (8 contre 5 pour Trout).

Quand à Trout, il est revenu au même stade avant l’arrivée en Amérique du Nord du Babe Ruth des temps modernes, soit traîner des coéquipiers moribonds et décevants. Par contre, au niveau individuel, il n’est pas à plaindre et montre des signes encourageants, après trois années impactées par les blessures.

Tags:

Angels de Los Angeles, Dodgers de Los Angeles, Mike Trout, Shohei Ohtani

Articles similaires

Félix Forget

Félix Forget

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire