Le regretté propriétaire des Padres désirait garder Juan Soto à San Diego

Actualité

Pascal Harvey

Publié le 6 avril 2024 à 14h30

Plusieurs comparaient le regretté propriétaire des Padres de San Diego, Peter Seidler, à Steve Cohen.

Difficile de comparer les deux marchés, me direz-vous, et vous avez tout à fait raison, car sans être un marché de petite taille, celui de San Diego se compare assez mal à celui de New York, où Cohen a transformé les Mets en une véritable machine à dépenser les dollars. Le propriétaire de la concession new-yorkaise a les poches profondes et des ambitions démesurées.

Ne soyez donc pas surpris si ce dernier tente d’attirer Soto à l’autre bout de la ville le moment venu.

Pour l’instant, le voltigeur des Yankees est le sujet du jour en ce début de saison dans les Majeures.

Soto performe bien en attaque autant qu’en défensive et il semble être à sa place au deuxième rang du rôle offensif d’Aaron Boone. Les Yankees vont bien et les gens dans le Bronx sont heureux.

Pourtant, l’histoire aurait pu être bien différente n’eut été du décès du propriétaire des Padres, Peter Seidler, en novembre dernier.

Seidler adorait Soto et il est la principale raison de la venue du voltigeur à San Diego en provenance de Washington. On se souvient que les Padres avaient donné gros pour obtenir les services de Soto. Cette importante transaction avait ouvert la porte à un mouvement poussant les Padres à investir au-delà de leur cadre financier habituel. Seidler et son directeur général, A.J. Preller voulaient gagner et ils ont pris les moyens pour y arriver, mais les Padres n’ont pas encore livré la marchandise.

Pas pour rien que l’équipe a surpris tout le monde en faisant une offre de contrat au joueur d’arrêt-court Xander Bogaerts, qui s’alignait avec les Red Sox de Boston depuis le début de sa carrière, alors que l’équipe regorgeait de joueurs évoluant à cette position. Une décision que bien des experts requestionnent encore aujourd’hui.

Malgré la maladie qui l’affligeait, celui qui voulait permettre aux partisans des Padres de jouir d’une équipe championne avait des plans à long termes, dont celui de garder Juan Soto en ville.

Scott Boras, l’agent du joueur, a confirmé cette information en mentionnant que les intentions de Seidler étaient réelles. L’homme d’affaires californien n’aura pu réaliser son rêve avant son décès et après une saison et demie qualifiée de mi-figue, mi-raisin à San Diego, Soto a pris la direction de New York dans le cadre, encore une fois, d’une transaction impliquant plusieurs bons éléments. Pour obtenir ses services, les Yankees ont dû donner beaucoup.

L’ancien propriétaire des Padres aurait été dans l’obligation d’y mettre le paquet afin de concrétiser son rêve, car Soto et son gourmand agent ne cachent pas leur jeu et recherchent un pacte historique dans l’histoire du baseball. Le clan Soto (le voltigeur sera autonome dans un an) vise le même type d’entente et plus encore que celle octroyée à Shohei Ohtani, sans report d’argent dans son cas.

Boras et Soto jouent à un jeu dangereux, mais en fonction de contexte, ils risquent fort possiblement de sortir vainqueurs.

Les deux hommes ont profité de l’appétit grandissant de Peter Seidler qui avait vu une fenêtre s’ouvrir afin de permettre à ses Padres de gagner à court terme en attirant Soto en Californie, lui qui venait de cracher sur une importante offre venant des Nationals et maintenant ils profiteront de la présence de Steve Cohen dans le portrait, lui qui veut détrôner les Yankees à titre d’équipe vedette dans la métropole américaine.

Les Mets et les Yankees qui se disputeraient les droits d’un joueur, ça peut faire des flammèches et donner un résultat bien extravagant si vous voulez mon avis.

Juan Soto est sur toutes les lèvres en ce moment et attendez-vous à ce que son nom résonne encore haut et fort pour au moins la prochaine année.

Le regretté Peter Seidler n’aura pu réaliser son rêve, mais à l’autre bout du pays, ce rêve est bien présent dans la tête de quelqu’un d’autre.

Tags:

Juan Soto, MLB, Padres de San Diego, Peter Seidler, Scott Boras, Yankees de New York

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire