La blessure d’Edwin Diaz ouvre les valves de la colère

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 16 mars 2023 à 16h49

La Classique mondiale de baseball 2023 est un succès à mes yeux. Après tout, on a la chance de voir les meilleurs joueurs du monde représenter leur pays.

Il reste cinq matchs à ce beau tournoi-là. On aura droit à un match à partir de demain jusqu’à mardi. Voici le reste du parcours.

Mais peu importe ce qui se passera pour la suite des choses, on va tous retenir un aspect de la Classique mondiale 2023.

Lequel? La blessure d’Edwin Diaz, subie hier soir.

Non, nous n’entendrons vraisemblablement pas Narco cette année au Citi Field puisque le releveur des Mets sera opéré aujourd’hui et il devrait rater huit mois d’activités.

C’est une très triste nouvelle pour le monde du baseball… surtout quand on réalise qu’il s’est blessé en célébrant une victoire.

Mon point de vue, comme j’en ai parlé à la radio cet après-midi, est le suivant : c’est un accident qui aurait pu survenir à n’importe quel moment. Il aurait pu débouler les escaliers, par exemple.

Débouler les escaliers est aussi probable que de se blesser en célébrant une victoire à la Classique avec les boys, on va se le dire.

Mais comme il s’est blessé dans le cadre d’un match qui n’implique pas les Mets, ça crée forcément des remous et il y a des clients insatisfaits.

Ça fait aussi en sorte qu’il y a des commentaires comme celui de Keith Olbermann, qui croit que la MLB risque la santé de ses joueurs pour vendre des chandails et pour séparer des coéquipiers selon le pays où leur grand-mère est tombé enceinte. Ouch.

Bien des gens pensent que la MLB ne fait pas bien et risque la santé de ses joueurs en les amenant à un tel tournoi. Mais à mes yeux, c’est un bel événement.

Et tous les joueurs sont d’accord : c’est un risque qui vaut la peine.

Les propriétaires doivent savoir qu’il existe un risque à envoyer ses bons joueurs à la Classique. Ce qui est arrivé à Diaz est regrettable, mais s’il s’est blessé en célébrant, c’est peut-être qu’à la base, il avait déjà un brin mal au genou, non?

Il aurait pu se blesser n’importe où, donc. Steve Cohen est le premier à comprendre que ça fait partie de la game, ça.

Selon moi, les bienfaits du tournoi et le fait de voir du baseball de grosse qualité à ce point-ci de la saison, ça vaut plus qu’une blessure.

La vie est un risque et la Classique est un risque qui vaut la peine.

10e manche
  • Chris Bassitt est de tout coeur avec Edwin Diaz.
  • Des problèmes avec les billets du match de samedi à Miami.
  • Match entre le Japon et la Corée : 63 millions de téléspectateurs.
  • Deux semaines avant le début de la saison.
  • Bo Bichette veut être le meilleur.
Tags:

Classique mondiale de baseball, Edwin Diaz, Mets de New York, Porto Rico

Articles similaires

Daniel Birru

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois