Josh Hader peut-il s’inviter dans la course au Cy Young?

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 7 juin 2022 à 12h11

Vous savez comme moi que dans le monde du baseball, chez les lanceurs de neuvième manche, il est difficile de faire mieux que Josh Hader. Le lanceur des Brewers est l’une des raisons pour lesquelles on parle souvent en bien du personnel de lanceurs de la formation de Milwaukee.

Même s’il se retrouve toujours dans les rumeurs de transactions, il continue de dominer cette saison. À quel point? Au point où les gros méchants mots « Temple de la renommée » sont prononcés quand on parle du début de carrière du lanceur.

Et quand je dis lanceur, je veux dire releveur.

Mais moi, aujourd’hui, ce sont les mots » Cy Young » que je veux prononcer dans son cas. Ce n’est pas que je crois qu’il soit le meilleur candidat parce qu’il est difficile de placer un releveur au sommet (surtout que plusieurs partants dominent cette année), mais je crois qu’il mérite d’être de la discussion.

Pour qu’un releveur puisse gagner le Cy Young, ça prend une saison comme celle d’Éric Gagné chez les Dodgers en 2003. On parle ici de 55 sauvetages sans sabotage, d’une moyenne de 1.20 et du fait qu’il était au coeur d’une séquence de 84 sauvetages de suite entre 2002 et 2004.

Et après 1/3 de saison, Josh Hader est un brin dans cet esprit-là. Le lanceur est d’ailleurs sur le point de battre le record pour le plus grand nombre de sorties de suite dans l’histoire sans donner de point. Il a égalé le record de 40 en ne donnant rien à ses 21 dernières sorties en 2021 et à ses 19 premières en 2022.

Oui, la saison est encore jeune, mais si vous n’avez pas porté attention à ce que le closer de Milwaukee a accompli cette saison, il est temps de remédier à la situation.

Hader, qui a un bWAR de 1.5, a lancé 19 fois cette saison. En 17.2 manches de travail, le releveur a une moyenne de points mérités de 0.00 puisqu’il n’a pas donné de point. Il n’a donné que quatre coups sûrs depuis le début de la saison et a 28 retraits sur des prises.

Et en 19 sorties, il a 18 sauvetages. Vous avez bien lu.

Oui, Devin Williams (quatre fois) et Aaron Ashby (une fois) ont déjà fermé les livres cette saison à Milwaukee, mais règle générale, c’est le boulot de Hader, qui n’a jamais échoué en 2022.

La seule fois où il n’a pas sauvegardé la victoire des siens en lançant? Dimanche, soit lors de sa dernière sortie. Il n’avait pas lancé depuis le 30 mai et son gérant a fait appel à lui contre San Diego alors que la marque était égale en neuvième. Il n’a rien donné, bien évidemment.

C’est donc dire qu’en avril et en mai, il n’est jamais sorti si la situation n’en était pas une de sauvetage parce que les Brewers ont d’autres bonnes options pour éviter de sortie Hader n’importe quand. Et à 18 réussites, il mène évidemment la ligue cette année.

Comme je le disais, je ne suis pas vendu à l’idée de donner le Cy Young à un releveur. Après tout, le nombre de manches lancées et le fait d’avoir souvent droit au troisième tour au bâton doit être un très gros facteur pour voter.

Mais si un releveur mérite de gagner le trophée, c’est bien Hader (sur son rythme actuel). Après tout, si on joue à l’avocat du diable, il n’a jamais lancé cette année sans que ce soit un moment où la pression n’était pas à son comble… et il n’a jamais cédé.

Jamais.

Et même sans le gagner, il pourrait être un finaliste ou même terminer dans le top-5. On verra comment il se comportera d’ici la fin de l’année, mais il pourrait être difficile à ignorer.

Tags:

Brewers de Milwaukee, Josh Hader

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Félix Forget