Ernie Clement mérite sa place avec les Blue Jays

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 11 mars 2024 à 18h30

Ernie Clement est arrivé au camp d’entraînement des Blue Jays sans pour autant avoir l’assurance de faire le club. Il espère y arriver, certes, mais rien ne lui sera donné – et il le sait.

S’il n’avait pas bien performé, les Blue Jays auraient pu l’envoyer au ballottage pour le voir commencer avec les Bisons de Buffalo. Ceci dit, il performe bien depuis le début du camp.

Très bien, même.

En fait, depuis le début du camp, Clement frappe pour .400 en 25 présences au bâton. Il a sept points produits et il impressionne pas mal tout le monde en ce moment. Il a notamment trois points produits aujourd’hui…

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il ne peut pas être cédé aux mineures sans passer par le ballottage. Et un gars comme Santiago Espinal, qui n’a pas livré la marchandise en 2023 et qui ne casse rien ce printemps, peut aller en bas, lui. On peut donc penser qu’au besoin, Clement lui volera son poste.

Clement peut jouer aux positions 4, 5 et 6. C’est drôlement utile pour un club qui n’a pas de joueur de deuxième but, de troisième but et qui a besoin de profondeur à l’arrêt-court, ça…

De la façon dont il joue et de la façon dont il a joué en 2023 (moyenne de .348 en 72 matchs à Buffalo et moyenne de .380 en 29 matchs à Toronto), il se magasine clairement une place sur le banc de la formation.

Et est-ce que je vous ai dit que Clement n’a toujours aucun retrait au bâton dans les Pamplemousses? Ce n’est pas rien rendu au 11 mars, ça.

Ok, Clement frappe de la droite et il ne sera pas aussi bon que ça sur une saison complète. On s’entend.

Mais au moins, il est une solution efficace pour aider à combler les trous dans l’avant-champ. Comparé à un Joey Votto qui ne règle pas les problèmes, Clement est une solution. Mais il n’a pas la même portée médiatique que le Torontois, évidemment.

Je l’ai dit et je le redis : Votto n’était pas la bonne signature pour Toronto. Il n’est plus le joueur qu’il était et même s’il est un bon meneur, les performances ne sont pas au rendez-vous depuis des années.

Si Justin Turner n’était pas là, ce serait une autre histoire… mais heureusement pour les Jays, Turner est là.

Outre les réguliers (Danny Jansen, Alejandro Kirk, Vladimir Guerrero Jr., Justin Turner, Davis Schneider, Cavan Biggio, Bo Bichette, Isiah Kiner-Falefa, Daulton Varsho, Kevin Kiermaier et George Springer), je pense que Santiago Espinal et Ernie Clement ont des bonnes chances de faire le club.

Sinon, surveillons Spencer Horwitz, Daniel Vogelbach, Orelvis Martinez (dont personne ne parle) et Joey Votto, même s’il devrait commencer la saison dans les mineures.

  • Vladdy : Toronto est prudent.
  • Les Yankees n’en sont pas à l’étape d’appeler Blake Snell.
  • J.D. Davis libéré par les Giants.
  • Russell Wilson qui a signé un nouveau contrat avant Blake Snell. Si je vous avais dit ça il y a un an, vous auriez dit quoi?
Tags:

Blue Jays de Toronto, Ernie Clement

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire