En pleine course aux séries, les Cubs ont perdu un cinquième match de suite

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 18 septembre 2023 à 8h15

Sur papier, les Cubs avaient toutes les raisons de battre les Diamondbacks hier, en marge du match du dimanche soir. Pourquoi?

D’abord, parce que le club de Chicago avait perdu ses quatre derniers matchs. En pleine course aux séries, ce n’est pas exactement idéal.

Mais aussi parce que les Cubs, jeudi, étaient en congé en Arizona pendant que les DBacks revenaient de New York. Les Cubs, durant la série, avaient leurs trois meilleurs partants, contrairement aux DBacks.

Mais qu’à cela ne tienne, après avoir échappé les deux premiers matchs de la série contre l’Arizona, les Cubs ont encore perdu 6-2 hier soir. Cela a complété le balayage pour l’Arizona.

C’était une série importante pour le classement puisque le fait de voir les Diamondbacks balayer leurs rivaux de Chicago leur a donné un avantage concurentiel au classement.

Les voilà maintenant au deuxième rang de la course au meilleur deuxième, un demi-match devant le club de Chicago.

On sait que les places en séries sont limitées. Les Braves et les Dodgers sont assurés d’y participer et la défaite des Cubs aide les Brewers à gagner leur division.

Et comme les Phillies sont relativement bien partis pour faire les séries, il y a deux places (à moins d’une catastrophe) pour cinq clubs qui se battent.

Les DBacks et les Marlins ont effectué un bayage contre les Cubs et les Braves (quand même), mais les autres clubs ont eu des hauts et des bas.

Ce n’est pas idéal.

Rappelons que dans l’autre ligue, les Orioles et les Rays sont maintenant en séries. Les Orioles sont en séries pour la première fois depuis 2016… et le DG du club a remercié son prédécesseur. #Classe

La course est aussi serrée dans l’Américaine. Chaque victoire est importante.

Les Blue Jays ont balayé les Red Sox, ce qui les aide un peu, mais disons que de voir les Rangers perdre leur série contre Cleveland – par balayage – a aussi grandement aidé.

Et que dire des Mariners, qui ont perdu 11 de leurs 17 derniers matchs et qui devront affronter les Rangers sept fois d’ici la fin de la saison?

10e manche
  • Selon Deion Sanders, rien n’est plus difficile que de frapper une balle de baseball.
  • Un nom à retenir en 2026.
  • Tu pensais que c’était ça que c’était, mais c’était pas ça que c’était.
Tags:

Cubs de Chicago, Diamondbacks de l'Arizona

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois