Elly De La Cruz est en voie de connaître une saison phénoménale

Actualité

Maxime Trudeau

Publié le 29 avril 2024 à 18h30

Les Reds de Cincinnati ont fait écarquiller bien des yeux en 2023. Ce faisant, les attentes en vue de la saison 2024 étaient très élevées, avant même l’ouverture des camps d’entraînements.

Le but premier est, évidemment, de remporter une Série mondiale. C’est le même pour les 30 équipes et chacun des joueurs du circuit Manfred, d’ailleurs. Peut-être à l’exception d’Anthony Rendon, lui pour qui le baseball n’est qu’un simple travail comme un autre, mais ça, c’est une autre histoire!

À mon sens, un objectif plus réaliste et satisfaisant pour la saison 2024 des Reds serait de jouer du baseball d’octobre. La dernière fois, c’était en 2020 lors de la saison écourtée et la dernière fois dans le cadre d’une saison de 162 matchs date de 2013, déjà.

Pour y arriver, les joueurs étoiles de l’équipe de l’Ohio devront performer au sommet de leur art et éviter les blessures. C’est justement ce qu’est en train de réaliser un des piliers de l’équipe, Elly De La Cruz.

Épatant après un mois d’action

Le natif de la République dominicaine est un favori de la foule, ce n’est un secret pour personne. Il est électrisant, polarisant, bref, spectaculaire, tant offensivement que défensivement. Surtout, sa hargne et son désir de vaincre sont contagieux pour ses coéquipiers. Il est beau à voir jouer!

Comme vous avez été à même de le constater en fin d’introduction de ce texte, monsieur Delacroix, de son nom en français, est en voie de connaître une saison phénoménale sur le plan offensif. Les chiffres ne mentent jamais et s’il continue sur ce rythme, la projection lui donnerait une moyenne au bâton de .281, 41 longues balles et 104 buts volés. Le plus beau de la chose est qu’il n’est âgé que de 22 ans!

Des comparatifs

Ses projections sont comparables à celles de Ronald Acuna Jr. au même stade de leur carrière. Vraiment, les Reds ont un joyau entre les mains.

Je souhaite sincèrement que ce dit joyau devienne un joueur à la Acuna Jr., et un peu moins à la Fernando Tatis Jr. ou bien Vladimir Guerrero Jr.

Dans le cas de Tatis Jr., on le sait, une suspension et des blessures non-reliées au baseball ont terni son étoile un peu. Cette année, avec un hype moins gros autour de lui, il semble aller mieux.

Dans le cas de Vlad Jr, ses stats ne cessent de péricliter depuis sa grosse saison de 2021. Encore la semaine dernière face aux Royals à Kansas City, il a commis une erreur sur un jeu de routine au premier but qui a coûté la victoire aux siens. Pour en ajouter une couche, hier face aux Dodgers, il a été épinglé sur un relais du lanceur au premier coussin. Il s’adonne que j’étais présent à ce match, assis à quelques mètres du premier justement, et Vlad Jr. semblait particulièrement nonchalant sur la séquence. C’est décevant pour un joueur de son étoffe. Il y a matière à réflexion dans son cas.

Bref, Elly De La Cruz a le talent pour amener son équipe en séries. La saison est jeune, mais au moment d’écrire ces lignes, Cincy fait partie des trois équipes repêchées. C’est donc de bon augure.

  • Alek Manoah contre Paul Skenes demain.
  • Aaron Hicks DFA par les Angels.
Tags:

Elly de la Cruz, Reds de Cincinnati

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire