Otto Lopez frappe son premier circuit dans les Majeures

Actualités

Pascal Harvey

Publié le 28 avril 2024 à 8h30

L’ancien joueur des Blue Jays de Toronto, Otto Lopez, a réussi un premier coup de circuit dans les grandes ligues, une claque bonne pour deux points face aux Nationals de Washington.

Le dominicain-canadien, qui évolue dorénavant chez les Marlins de Miami, s’est présenté plus tôt dans le match à titre de frappeur suppléant et c’est en fin de neuvième manche qu’il a propulsé une offrande du releveur Tanner Rainey de l’autre côté de la clôture, lors de sa deuxième présence au bâton de la soirée.

Cette première réussite pour Lopez s’est malheureusement produite dans une cause perdante, les Marlins de Miami s’inclinant pour une 22e fois cette saison.

Le début de saison de Lopez a été mouvementé, lui qui a passé une bonne partie du camp d’entraînement dans l’uniforme des Giants de San Francisco, en tentant de se faire une place avec eux. C’est finalement chez les Marlins que ce dernier tentera de faire son nid dans les Majeures.

Rappelons que les Blue Jays ont démissionné dans son cas en raison d’un surplus de joueurs de position possédant le même profil.

Lopez, 25 ans, est né en République dominicaine, mais il a grandi au Québec. Depuis son rappel, il a réussi quatre coups sûrs en quinze présences au bâton, dont une première longue balle, hier, dans une défaite de 11-4 des siens.

Les Marlins, ont le sait, connaissent un début de saison atroce, mais Lopez doit se concentrer sur ses performances et la façon dont il peut mettre à profit ses aptitudes afin d’aider son gérant, Skip Schumaker, à redresser la barque.

Il est le troisième Québécois à évoluer dans les Majeures cette saison, après Édouard Julien (Twins) et Abraham Toro (A’s).

Avec la présence de Luis Arraez et de Tim Anderson dans l’alignement et l’arrivée du jeune Vidal Brujan en provenance de Tampa Bay, les chances de Lopez de devenir plus qu’un joueur d’utilité sont minces, mais sa persévérance et sa polyvalence sont des éléments importants qui pourraient lui permettre de rester à Miami, une bonne partie de la saison et qui sait à quel moment une blessure peut survenir à un joueur clé?

Sa longue balle d’hier donne une indication supplémentaire de ce qu’il peut accomplir avec son bâton.

Lopez a frappé une balle rapide de 95 milles à l’heure de Rainey à une distance de 405 pieds du marbre. Assurément un beau souvenir à raconter pour le numéro 61 des Marlins.

Celui qui a fait ses débuts dans les Majeures en 2021, en participant à une partie avec les Blue Jays de Toronto, a déjà plus de présences au bâton avec les Marlins depuis son rappel, qu’il en a eu dans l’uniforme torontois. Lopez a passé la saison 2023 à Buffalo et il a participé à huit parties avec les Jays en 2022.

Durant son séjour dans l’organisation des Blue Jays, Lopez n’a jamais vraiment eu l’occasion de se faire valoir, étant coincé derrière Santiago Espinal, qui a quitté depuis.

Lopez pourrait s’inspirer des performances de Charles Leblanc, un autre Québécois, aujourd’hui évoluant dans les filiales des Angels de Los Angeles, qui avait forcé la main des Marlins en 2022 grâce à son bâton et à son jeu en défensive. Leblanc avait participé à 48 rencontres avec les Marlins cette année-là.

Tags:

Marlins de Miami, MLB, Nationals de Washington, Otto Lopez

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Pascal Harvey

Laisser un commentaire