Les Marlins rappellent Otto Lopez

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 15 avril 2024 à 14h30

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça ne va pas très bien pour les Marlins de Miami, comme en témoigne leur dossier de seulement trois victoires contre treize revers.

Et pour en ajouter une couche, voilà que Miami a placé le nom de Jake Burger sur la liste des blessés pour au moins 10 jours en raison d’une blessure à l’oblique gauche.

Le joueur de troisième but s’est apparemment blessé en prenant un élan en première manche lors de la défaite d’hier (dimanche) contre les Braves d’Atlanta. Il a ensuite ressenti de l’inconfort sur un roulant en défensive, ce qui a incité la formation floridienne à le retirer du match en quatrième manche.

Le malheur des uns faisant souvent le bonheur des autres, c’est le Québécois Otto Lopez qui sera rappelé comme mouvement de personnel correspondant sur l’alignement des 26 joueurs.

Lopez, que les Marlins ont réclamé au ballottage en provenance des Giants de San Francisco le 4 avril dernier, peut jouer au troisième but, au deuxième coussin ou à l’arrêt-court, et il a également de l’expérience aux trois positions du champ extérieur.

Celui qui a disputé son dernier match dans les Majeures en 2022 avec les Blue Jays de Toronto s’avérera donc le troisième joueur de position québécois à fouler un terrain de la MLB cette saison, après Édouard Julien et Abraham Toro.

Si le premier n’a plus besoin de présentation, le deuxième va bien avec les Athletics d’Oakland cette saison. En treize rencontres, Toro affiche une moyenne au bâton de ,275 en plus d’avoir déjà produit six points.

De son côté, Charles Leblanc poursuit son bout de chemin avec les Bees de Salt Lake City au niveau AAA. En cinq matchs en 2024, ce dernier maintient une moyenne au bâton de ,211 ainsi qu’un OPS de ,618.

  • Danny Jansen est de retour.
  • Tyler O’Neill sur le protocole des commotions.
Tags:

Abraham Toro, Charles Leblanc, Édouard Julien, Jake Burger, Marlins de Miami, Otto Lopez

Articles similaires

Pascal Harvey

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire