Édouard Julien a hâte d’affronter les Blue Jays

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 3 octobre 2023 à 11h07

Julien

Ça y est : les séries commencent aujourd’hui. J’ai d’ailleurs hâte de voir l’effet du cadran sur les matchs des séries cette année…

Les Rangers et les Rays croiseront le fer à 15h 08, soit 90 minutes avant que les Blue Jays et les Twins ne sautent sur le terrain au Minnesota.

Puis, en soirée, les Diamondbacks seront à Milwaukee (19h 08) pour affronter les Brewers au Wisconsin et les Marlins seront, une heure plus tard, à Philadelphie.

Notons qu’au Québec, les séries de l’Américaine seront diffusées à TVA Sports et les séries de la Nationale seront à RDS. La Série mondiale sera, cette année, à TVA Sports.

Rappelons que les Astros vont accueillir les gagnants de la série des Twins et que les Orioles, quant à eux, vont affronter le gagnant de la série des Rays.

De l’autre côté, les Dodgers attendent le dénouement de la série des Brewers et les puissants Braves se frotteront aux champions de la série des Phillies.

Je ne sais pas pour vous, mais c’est vraiment le meilleur temps de l’année. Les séries apportent du baseball différent (là où la patience n’a pas sa place) et chaque lancer est important.

Tout le monde du baseball tombe donc dans un mode différent et Passion MLB ne fait pas exception.

Hier soir, avec les collègues Sébastien Berrouard et Pascal Harvey, on a justement mis la table dans le cadre d’un live Facebook pour répondre à vos questions.

On a aussi commencé à analyser les forces en présence en vue des matchs de la semaine via notre section « séries 2023 » sur le site. Vous y retrouverez nos textes d’analyse et nos après-matchs des séries.

Puisque tout peut arriver en séries, il ne vaut pas la peine d’assumer que les favoris vont simplement gagner facilement.

Même si quelques équipes ont statistiquement plus de chances de se rendre en Série mondiale – et de gagner – que d’autres, tout se joue sur le terrain.

Parlez-en aux Padres et aux Phillies, qui n’étaient pas les favoris l’an passé, mais qui ont quand même atteint la série de championnat de la Nationale…

C’est particulièrement vrai chez les Blue Jays de Toronto, qui affrontent des Twins qui ne devraient pas être en séries si on se fie simplement à la fiche des clubs présents.

Toronto n’a pas toujours joué comme un club de séries non plus en septembre, ceci dit…

Mais bon. Tout ça pour dire qu’au Minnesota, les Twins croient quand même en leurs chances de faire un bon bout de chemin.

Carlos Correa, qui déborde d’expérience, pourra guider ses coéquipiers à ce sujet. Et l’un de ceux qui profitera de ses conseils, c’est le Québécois Édouard Julien.

Le natif de Québec est le premier Québécois à avoir un rôle à temps plein en séries depuis 2016. Russell Martin, alors avec les Blue Jays, avait joué régulièrement.

Il est donc ironique de voir que Julien le fera contre les Blue Jays, justement.

Le principal intéressé, qui a accordé une entrevue à Shi Davidi (Sportsnet) en vue des séries, est justement très excité de jouer contre l’équipe de son enfance.

L’an passé, il était jaloux de voir les Mariners jouer à Toronto en séries et il aurait aimé que ce soit lui qui puisse affronter les Jays au Rogers Centre en séries.

Là, il le fait… mais à Minneapolis. « C’est encore mieux » à ses yeux, dit-il.

Dans son texte, Davidi a raison de mentionner que Julien est très lié au Canada dans sa saison 2023. Il a commencé en jouant pour son pays à la Classique mondiale.

Et là, la classique automnale commence contre la seule équipe canadienne de la MLB.

Forcément, c’est un gros bagage d’expérience pour le jeune homme, qui n’a même pas commencé l’année dans les Majeures, mais qui a forcé la main de son équipe via de grosses performances.

J’ai très hâte de voir ce qu’il pourra faire, mais n’oubliez pas que sur les grosses scènes, il est très bon et il peut dominer.

Il l’a fait à la Classique au printemps, mais aussi dans la ligue d’automne d’Arizona pour les espoirs l’an passé. Il avait été la révélation du tournoi.

Kevin Gausman et Jose Berrios n’ont qu’à bien se tenir, donc.

Tags:

Blue Jays de Toronto, Édouard Julien, Twins Du Minnesota

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois