Dusty Baker ne penserait pas garder son poste de gérant des Astros

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 24 octobre 2023 à 8h24

Hier, nous avons eu droit à un match #7 entre les Astros de Houston et les Rangers du Texas. Et ce soir, les Diamondbacks de l’Arizona et les Phillies de Philadelphie feront de même.

Il faudra espérer que les clubs de la Nationale offriront un meilleur spectacle que ceux de l’Américaine puisqu’hier, les Rangers n’ont jamais été inquiétés.

Bruce Bochy est donc devenu, du même coup, le premier gérant de l’histoire à amener trois équipes en Série mondiale.

Ce qui est fou, c’est qu’il l’a fait avec les Padres en 1998, avec les Giants (2010, 2012 et 2014) et avec les Rangers en 2023. Il l’a fait sur 25 ans. Il sait se renouveler, le Bochy.

Mais de l’autre côté du spectre, il y a Dusty Baker. Le gérant des Astros, qui a pris le contrôle du club il y a quatre ans, est aussi une légende du sport. Il est très, très apprécié des siens.

Mais voilà qu’il aurait dit, en privé, que 2023 serait sa dernière année à la barre des siens.

Il ne serait pas fermé à travailler pour un club dans un rôle plus discret, mais The Athletic rapporte que le gérant pourrait bel et bien se retirer de son poste actuel et que ce n’est pas une décision impulsive.

Rien n’est officiel, mais ça s’enligne de la sorte.

Après la série contre le Texas, Baker a mentionné avoir hâte de rentrer à la maison, lui qui n’y a pas été depuis la mi-février.

Je m’attendais à un tel scénario. Après tout, il a finalement gagné sa Série mondiale de gérant l’an passé et il a été en mesure de diriger le club un an de plus en 2023.

Je pense qu’il en a assez des rigueurs du calendrier – et c’est bien correct.

Ses 57 victoires en séries comme gérant – dont 34 à Houston depuis quatre ans – sont impressionnantes. Si c’est fini, il mérite sa retraite.

Il aura été le gérant parfait pour le club, lui qui a rappelé aux gars qu’ils sont plus que des tricheurs. Il a permis au club de participer quatre fois à la série de championnat en quatre ans.

Revenir passer quatre ans à Houston lui aura donc permis de gagner et de boucler la boucle. Il a aussi géré à San Francisco, Chicago, Cincinnati et Washington.

S’il part vraiment, les Astros auront le poste de gérant le plus attirant de la MLB. Les Guardians, les Mets, les Angels et les Giants se cherchent un gérant.

Le nom de Bob Melvin (actuellement à San Diego) circule en ce moment à San Francisco.

Tags:

Astros de Houston, Bruce Bochy, Dusty Baker

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Sébastien Berrouard