Diamondbacks : Christian Walker devra en donner beaucoup plus

Actualité

Félix Forget

Publié le 28 octobre 2023 à 14h00

Lors des présentes séries, les Diamondbacks de l’Arizona ont conquis bon nombre de partisans de balle. Alors que peu de gens les voyaient en séries avant le début de l’année, les voilà maintenant en Série mondiale face aux Rangers du Texas.

Hier soir, ils ont passé très près de remporter le premier match de la finale… mais dans un match digne des grands films hollywoodiens, les Rangers y ont été d’une remontée folle en fin de rencontre. C’était tout un match, vraiment.

Ce qu’on remarque, c’est que pour les Diamondbacks, les gros noms du club se sont généralement levés hier. Corbin Carroll, Ketel Marte, Tommy Pham et l’enclos de releveurs (mis à part Paul Sewald, malheureusement) ont été solides, tandis que Zac Gallen a eu un départ correct, mais qui a donné une chance à son club de gagner.

Or, encore une fois hier, Christian Walker a connu une soirée de travail difficile. Il a soutiré un but sur balles, mais il a été retiré à chacune de ses quatre autres présences au bâton, dont trois fois par un retrait sur trois prises.

Au moins, il excelle défensivement, mais ça en prendra plus offensivement.

Et dans les faits, ça fait suite à des séries qui sont assez difficiles pour Walker, l’un des meilleurs frappeurs du club en temps normal. Sa ligne de frappe de .163/.351/.302 (non, ce n’est pas une erreur) est peu inspirante, même s’il soutire pas mal de buts sur balles.

Le fait que le club soit en Série mondiale actuellement sans avoir pu compter sur un bon apport de Walker, l’un des gros noms de l’alignement, est impressionnant.

On sent que Walker est respecté par les lanceurs adverses, qui lui donnent souvent le premier but, mais si les Diamondbacks veulent rivaliser avec l’alignement dominant des Rangers, Walker va devoir en donner plus.

Il doit continuer de soutirer des buts sur balles, mais il doit aussi profiter des présences au bâton où il a l’occasion de faire du dommage pour, justement, faire du dommage. C’est lui qui est supposé produire des points dans l’alignement, et pourtant, il n’en a produit que deux depuis le début de la série face aux Phillies.

Les DBacks sont une équipe soudée, et c’est le collectif du groupe qui a permis au club de se rendre en Série mondiale. Ceci dit, en cette grande finale, le club a besoin que ses meilleurs joueurs se lèvent.

Corbin Carroll, Ketel Marte et Tommy Pham l’ont fait hier, et ce soir, Merrill Kelly aura l’occasion de le faire, tandis que Paul Sewald pourrait avoir la chance de se racheter en neuvième manche. Par contre, Christian Walker va devoir faire sa part aussi, et face à un gaucher ce soir en Jordan Montgomery, l’occasion est belle.

On verra donc si Walker saura rebondir d’ici la fin de la série, mais plus tôt il le fait, plus il donnera une chance à son club de l’emporter. À lui de saisir l’opportunité, maintenant.

Tags:

Christian Walker, Diamondbacks de l'Arizona

Articles similaires

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois