Mason Miller est le lanceur le plus électrisant des Majeures

Actualité

Félix Forget

Publié le 27 avril 2024 à 14h30

Dans les derniers mois, on a beaucoup parlé des Athletics d’Oakland pour les mauvaises raisons. Que ce soit en lien avec le déménagement éventuel de l’équipe ou pour les insuccès de l’équipe sur le terrain, le discours est souvent négatif à Oakland.

Cela dit, il y a tout de même une belle histoire du côté des A’s en ce moment qui mérite un peu plus d’attention : en ce moment, les Athletics misent sur celui qui est carrément le lanceur le plus électrisant des Majeures.

Si vous ne le connaissez pas encore, il s’agit de Mason Miller.

Le spécialiste des fins de matchs à Oakland donne un show à chaque fois qu’il embarque sur le terrain. En fait, en 11 manches et un tiers depuis le début de la saison, il n’a accordé que quatre coups sûrs et trois buts sur balles… mais surtout, il a passé 22 frappeurs adverses dans la mitaine.

Hier encore, il s’est moqué de l’alignement des Orioles pour donner la victoire.

En début de semaine, on l’a notamment vu affronter le cœur de l’alignement des Yankees, incluant Juan Soto et Aaron Judge.

Et encore une fois, c’est Miller qui a eu l’avantage, lui qui a notamment eu raison de Soto avec cette balle de feu à 103 milles à l’heure.

Pour les amateurs de statistiques un peu plus avancées, le FIP (Fielding Independent Pitching), une statistique qui vise à mesurer quelle serait la MPM d’un lanceur indépendamment du rendement de la défensive, est un bon indicateur des succès de Miller cette saison.

Miller a une MPM de 1,46 cette saison… mais son FIP est de 0,04. Ça donne une idée d’à quel point il est outrageusement dominant cette saison.

Et au-delà de son rendement, l’histoire de l’émergence de Miller est d’autant plus incroyable quand on considère son parcours. L’artilleur a appris en 2018 qu’il était atteint du diabète de type 1, ce qui aurait réellement pu faire dérailler sa carrière.

Cela dit, il a appris à gérer la condition, et elle lui aura même permis de prendre de la masse rapidement. Ça l’a notamment aidé à développer sa dominante balle rapide, qui est partie intégrante de son succès actuel.

Il est peut-être encore un peu tôt pour dire que Miller est le meilleur releveur des Majeures, mais une chose est certaine, en ce moment, il est sans contredit le lanceur le plus électrisant à voir à l’œuvre.

Et pour les fans des A’s, c’est un beau cadeau d’avoir enfin une histoire positive à se mettre sous la dent.

  • Qui avait prédit ça?
  • J’adore. Et vous?
Tags:

Athletics d'Oakland, Mason Miller

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Félix Forget

Félix Forget

Laisser un commentaire