Chris Bassitt : « Personne ne serait étonné si Bowden Francis devenait notre #1 »

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 18 février 2024 à 14h30

Depuis deux ans, Kevin Gausman livre la marchandise. En 2023, celui lui a valu de nombreux votes pour le titre de lanceur de l’année.

Tout le monde sait à quel point il est bon.

On peut malgré tout se demander s’il y a un meilleur lanceur partant que lui au sein de l’organisation des Blue Jays de Toronto.

Alek Manoah? Sur papier, il peut être bon… mais dans la réalité, cela donnera quoi?

Chris Bassitt? Il a beau être un excellent lanceur qui est là pour manger des manches, mais il n’en demeure pas moins qu’il n’est pas aussi bon que Gausman.

Yusei Kikuchi et Jose Berrios? Ils sont bons, absolument. Mais en 2022, ils ont démontré que la constance n’est pas toujours leur fort.

Yariel Rodriguez? Donnons-lui le temps d’arriver.

Ricky Tiedemann? Il a le potentiel de l’être un jour. On sait que l’espoir #1 du club peut être dominant et quand il arrivera dans les Majeures, il pourrait devenir le #1.

Cela n’étonnerait pas Chris Bassitt.

Savez-vous aussi ce qui n’étonnerait pas Bassitt? Que Bowden Francis devienne le lanceur #1 de l’organisation. Oui, oui!

Aux yeux de Bassitt, le club a présentement sept partants. Il voit possiblement les quatre gros partants de l’an passé, Manoah, Tiedemann et Francis.

Il a été élogieux envers les espoirs.

Si Ricky ou Francis a besoin d’être un partant cette année et devient par la suite le #1, je ne crois pas que personne serait étonné.

Aussi fou que puisse paraître, leur stuff est bon à ce point-là. Ils sont matures à ce point-là.

– Chris Bassitt

Évidemment, si FRANCIS devenait le lanceur #1 de l’organisation, je serais étonné. Je crois aussi que vous, chers lecteurs, seriez aussi étonnés. Et avec raison.

Cela démontre cependant que Bassitt veut mettre ses coéquipiers en confiance et qu’il aime la profondeur de son club. C’est positif, ça.

Tags:

Bowden Francis, Chris Bassitt, Ricky Tiedemann

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois