Aucun gérant n’a plus de pression qu’Oliver Marmol en ce moment

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 23 janvier 2024 à 12h30

Après une campagne 2023 plus que décevante, probablement la plus décevante en 30 ans comme en témoigne leur dossier de 71 victoires contre 91 revers, les Cardinals de Saint-Louis doivent renverser la vapeur lors de la prochaine saison, et vite.

Comme mentionné hier (lundi), l’un des rouages importants de la formation du Missouri, Nolan Arenado, veut prendre les choses en main.

Il ne devra cependant pas être le seul à ramer dans la bonne direction, y compris le gérant Oliver Marmol, qui a tout à prouver.

Et alors qu’il entame sa dernière année de contrat en tant que gérant des Cards, le principal intéressé sait que la pression sera forte de performer à la hauteur des attentes, et ce, dès le début de la campagne.

L’année dernière a été une année difficile. Cela a mis mon caractère à l’épreuve. C’est vraiment le cas. La réalité, c’est que j’avais besoin d’être meilleur. L’année dernière n’a pas été assez bonne. Et notre personnel doit être meilleur. Mais cela commence par moi.

On peut dire qu’aucun skipper n’est confronté à plus de pression que Marmol en ce moment au sein de la MLB. Ce dernier s’en sert toutefois comme motivation, voulant rétablir les normes élevées que les Cardinals ont maintenues au cours de ses près de 20 ans avec l’organisation.

Mon contrat n’est pas un facteur de motivation pour moi. Pendant 18 ans, je me suis réveillé et j’ai voulu rendre les Cardinals de Saint-Louis meilleurs. Ce n’est pas différent.

D’ailleurs, sans garantie contractuelle après cette année, l’avenir de Marmol ne l’a pas dissuadé de faire appel à des candidats qui pourraient le remplacer si la saison 2024 devait prendre le clos. En fait, c’est le contraire qui s’est produit.

J’ai voulu embaucher quelqu’un qui peut me remplacer. Vous voulez vous entourer de personnes qui peuvent vous mettre au défi. Je considère constamment le poste d’entraîneur de banc comme un poste où on doit avoir les qualités pour être gérant.

Espérons pour lui que ce ne sera pas ce scenario qui se dessinera à l’horizon. Marmol n’a aucune marge de manœuvre.

Tags:

Cardinals de Saint-Louis, Oliver marmol

Articles similaires

Maxime Trudeau

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois