Alek Manoah s’est effondré à son premier départ de la saison (dans la MLB)

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 5 mai 2024 à 19h00

La pression, c’est quelque chose qu’on met dans ses pneus.

Depuis qu’Alek Manoah a dit ça, avant son premier départ en séries en 2022, le lanceur n’est plus le même. Il a fait du mauvais travail en 2023, combinant mauvaise attitude et blessures, avant de se blesser au dernier camp.

Après des vilains départs dans les mineures, il a fait ses débuts cette saison dans les Majeures cet après-midi, à Washington. Après un délai de pluie, il s’est mis à lancer…

Et ça s’est mal passé, comme en témoignent ses sept points (six mérités) en quatre manches de travail.

Sa journée de travail avait pourtant bien commencé (un point mérité et cinq retraits au bâton en deux manches), mais il a été incapable de garder le rythme pour la suite des choses.

Il a donné un autre point en troisième avant de laisser cinq points aux Nationals en quatrième.

Pour une fois que l’attaque s’était levée à Toronto (cinq points en deuxième manche), le controversé lanceur partant a gâché le tout en donnant de nombreux points. Toronto a finalement perdu 11-8.

Vladimir Guerrero Jr. avait notamment frappé un grand chelem.

À la fin, Manoah, qui a mangé son pain noir en masse depuis des mois, n’avait pas de contrôle sur ses tirs. Il est clairement très affecté mentalement en ce moment.

Va-t-il réussir à se relever? Et si oui, est-ce que ce sera à Toronto ou ailleurs?

Parce que les Blue Jays ne sont pas obligés d’avoir un cinquième partant jusqu’ai 14 mai, en raison de quelques congés stratégiquement placés, on peut se demander si le club ne roulera pas à quatre partants pendant neuf jours. Après tout, Manoah n’a rien fait pour prouver qu’il mérite sa place au soleil.

Mais le gérant a dit qu’il allait rester.

  • Shohei Ohtani est en feu.
  • Joe Musgrove est blessé au coude.
  • Pas la meilleure sortie de sa saison.
  • Pas idéal au Texas.
Tags:

Alek Manoah, Blue Jays de Toronto

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire