Vladimir Guerrero Jr. : sa séance d’arbitrage est prévue pour demain

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 5 février 2024 à 12h30

Je déteste le concept de l’arbitrage.

Quand un joueur a besoin d’un nouveau contrat et qu’il n’est pas éligible à l’autonomie, il peut parfois aller en arbitrage. Il dit combien il veut, le club dit combien le joueur vaut…

Et un arbitre tranche.

Le problème, c’est que les clubs passent des années à dire à leurs jeunes joueurs qu’ils sont bons et qu’ils sont gentils.

Et là, pour des peanuts, ils disent devant le joueur tout ce qu’il fait de mal.

Premièrement, je ne comprends pas pourquoi ça se fait devant le joueur et non pas en deux séances privées. Mais surtout, pourquoi ça existe encore, peu importe le format?

Mais bon. Qu’à cela ne tienne, c’est vers ça que les Blue Jays s’enlignent avec Vladimir Guerrero Jr. À moins de signer un contrat de plus d’un an sous peu, son salaire de 2024 sera décidé par un arbitre.

Et sa séance à lui, c’est demain, comme nous l’apprend Shi Davidi, de Sportsnet.

Selon Davidi, tout porte à croire que le clan Guerrero Jr. et les Blue Jays n’ont pas négocié ensemble depuis le 11 janvier, la date limite pour éviter de s’inscrire à l’arbitrage.

Rappelons que Vladdy (le cover boy de MLB The Show) demande 19.9 M$ pour 2024. Les Blue Jays, eux, offrent 18.05 M$.

Est-ce que les Jays et Guerrero Jr. vont détruire leur relation devant un arbitre pour moins de deux millions de dollars à deux ans de l’autonomie de Vladdy? Visiblement, oui.

On sait, de toute manière, qu’il aura une belle augmentation de salaire comparé aux 14.5 M$ qu’il gagnait en 2023. Pourquoi les Jays optent pour une telle stratégie?

Rappelons que Bo Bichette est aussi à deux ans de l’autonomie, mais que l’an passé, il a signé un contrat de trois ans. Il a acheté ses dernières années d’arbitrage… mais aussi la paix pendant trois ans.

Vladdy est le plus gros joueur à avoir passé par l’arbitrage dans l’histoire parce que du 18 M$ ou du 19 M$, en arbitrage, c’est du jamais-vu.

Clairement, il ne faut pas s’attendre à voir Vladdy signer à très long terme après deux saisons difficiles, mais là, de vilaines bases sont jetées pour la suite des choses.

Ça part mal, donc.

Tags:

Blue Jays de Toronto, Vladimir Guerrero Jr.

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois