Red Sox : Tom Werner regrette ses propos, qui ont fait monter les attentes des fans

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 17 janvier 2024 à 8h30

Les partisans des Red Sox paient une fortune pour acheter des billets au Fenway Park. Comment sont-ils remerciés pour tout ça?

En ayant droit à un produit ordinaire sur le terrain. Depuis cinq ans, c’est assez difficile, disons.

Le club refuse carrément d’investir de l’argent dans le club. Il envoie des contrats ailleurs (comme Chris Sale) et veut continuer de le faire.

À part Lucas Giolito, le club n’a pas signé de gros nom. Ça diffère beaucoup des propos du président, Tom Werner, qui avait dit que le club serait « full throttle » cet hiver.

En gros, cela veut dire de toutes les courses. Mais comme les Sox ne sont pas compétitifs dans les courses aux agents libres, Werner a maintenant décidé que cela voulait dire autre chose.

En fait, non : il s’est carrément rétracté. En entrevue avec MassLive, il a dit qu’avec du recul, ce ne sont pas les mots qu’il aurait choisi pour parler de l’hiver des siens.

Peut-être que ce n’était pas la façon la plus astucieuse de dire ce que je voulais dire, c’est-à-dire que nous allons appuyer sur tous les leviers pour améliorer l’équipe.

Personne n’est content de nos performances des dernières années.

– Tom Werner

Après s’être défendu en disant que les clubs qui dépensent le plus ne gagnent pas systématiquement, il a ajouté que les Red Sox n’étaient pas fermés à faire des signatures. Il a cité Trevor Story et Rafael Devers.

Mais quand on écoute n’importe qui parler à Boston, on sent que les gens parlent des deux côtés de la bouche. Ils disent quelque chose, mais le pensent-ils vraiment?

Par exemple, le fait de voir Craig Breslow, placé entre l’arbre et l’écorce à titre de patron des opérations baseball, dire que le club est engagé à gagner rapidement est intéressant.

Ceci dit, à ses yeux, gagner rapidement veut dire avec les jeunes. C’est donc en échangeant des Chris Sale contre des Vaughn Grissom que le club sent qu’il peut gagner.

Il a raison sur un point : pour gagner, ça te prend des bons jeunes. Mais ça prend aussi des vétérans qui viennent aider et montrer le chemin.

Et ça, Boston refuse d’en signer suffisamment. Breslow doit composer avec cette réalité-là.

Il reste encore de nombreux agents libres sur le marché. On comprend que les Red Sox ne seront pas ceux qui vont se lancer sur eux.

En gros, les proprios mettent toute la pression sur Breslow, mais sans lui donner les moyens de ses ambitions pour autant.

Au final, nous n’avons pas de ligne fixe en termes de masse salariale : on fait confiance à Craig Breslow, qui nous a assuré qu’on allait avoir un club compétitif.

– Tom Werner

Je ne suis vraiment pas contre le fait de bâtir avec les jeunes. Ceci étant dit, quand tu dois échanger Chris Sale à cause de l’argent alors que tu cherches de l’aide dans la rotation, ce n’est pas idéal.

Vraiment pas, même.

Breslow est dans une situation impossible et c’est vraiment dommage pour lui, mais il sera vivement critiqué quand Boston n’aura pas la profondeur pour se battre avec les autres équipes de la division.

Ça prendra un peu plus que le retour potentiel d’Adam Duvall pour sauver la franchise, disons.

Tags:

Red Sox de Boston, Tom Werner

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois