Rangers contre Rays : état des forces

Actualité

Francis Rochon

Publié le 2 octobre 2023 à 18h03

Après 159 jours passés au sommet de l’Ouest de l’Américaine, les Rangers du Texas ont perdu le titre de division aux mains des Astros de Houston lors de la dernière journée du calendrier. Ils auraient pu profiter d’un laissez-passer pour les séries de division et ainsi éviter de devoir passer au travers des deux puissances de l’Est de l’Américaine, soient Tampa Bay et Baltimore, un défi qui s’annonce assez relevé.

Malgré tout, le Texas peut être fier de la saison qu’il a connu. Il a signé 22 victoires de plus que l’an dernier et a présenté une des meilleures attaques du circuit cette année.

Du côté des Rays, on a encore une fois réussi une saison remarquable, et ce, malgré de nombreuses blessures au personnel de lanceurs.

Cette équipe impressionne à chaque année par son habileté à s’adapter aux imprévus rencontrés durant la saison.

Les premiers matchs de la série sont prévus pour 15:08. Une belle occasion pour regarder du baseball en faisant le souper.

Lanceurs partants

Le rendement des lanceurs partants du Texas sera d’une incidence majeure dans le déroulement de cette série. En raison de la faiblesse de l’enclos de releveurs (qui sera abordé au paragraphe suivant), les partants des Rangers vont devoir se rendent tard dans leur matchs respectifs, ou ça risque de se compliquer assez rapidement.

Jordan Montgomery sera chargé d’amorcer le premier match mardi. Il a connu une très bonne saison, avec une moyenne de points mérités de 3.20.

Bruce Bochy enverra fort probablement Nathan Eovaldi pour le match de mercredi. Impeccable pour la majorité de la saison, Eovaldi a un peu plus de difficultés depuis son retour de blessure. Il ne récolte pas le même nombre de retraits sur des prises et les frappeurs adverses semblent avoir moins de difficulté à frapper la balle d’aplomb contre lui.

Les Rays de leur côté vont pouvoir compter sur Tyler Glasnow mardi. Le colosse droitier ne sera pas un client facile pour les frappeurs du Texas. Il récolte son lot de retraits sur des prises. L’alignement des Rangers devra faire preuve de patience et ne pas s’élancer sur sa balle courbe à l’extérieur de la zone, ou la soirée risque d’être longue.

Zach Eflin sera d’office pour le deuxième match. Les entraîneurs des lanceurs des Rays ont réussi un autre bon coup avec lui. Il a connu toute une première saison à Tampa, avec 31 départs, comparativement à 13 l’an dernier. Reste à voir maintenant comment il va se comporter dans une situation où l’enjeu est grand.

Les deux équipes sont, selon moi, à niveau égal au chapitre des lanceurs partants.

Releveurs

Comme mentionné ci-haut, c’est à ce niveau que ça se complique pour les Rangers.

Leurs releveurs ont éprouvé des difficultés tout au long de la saison.

Ils sont allés chercher Aroldis Chapman, qui a eu des performances en montagnes russes, tout comme le reste de ses compatriotes de la relève. C’est 33 sabotages pour cet enclos de releveurs, un sommet dans les Majeures.

Les Rays devront trouver le moyen d’exploiter cette faiblesse des Rangers pour gagner cette série.

Tampa a perdu les services de Jason Adams pour le reste de l’année, mais reste qu’il profite d’une modeste relève.

Frappeurs

Les Rangers ont fait les séries grâce à leur bâton. Leur alignement figure parmi le top-5 de toutes les catégories importantes, comme les coups sûrs, les points produits, les coups de circuits, etc.

Composé notamment de : Marcus Semien, Corey Seager et Adolis García, ça a de quoi faire peur.

Ils auront besoin de marquer beaucoup des points pour donner une marge de manoeuvre à leur relève.

Les Rays ont aussi une des meilleures attaques de la MLB, menée par Randy Arozarena, Yandy Díaz et Isaac Paredes.

C’est un alignement qui combine puissance et contact. Il n’y a aucun frappeur facile à retirer parmi cette équipe.

Avantage aux Rangers, malgré tout.

Défensive

Les deux formations ont de bonnes défensives.

Léger avantage aux Rangers, qui ont commis le deuxième plus bas total d’erreurs cette saison, avec 57.

Semien et Seager patrouillent un excellent avant-champ. Il y a également beaucoup de vitesse du côté des voltigeurs, avec Taveras, García et Evan Carter.

Reste que les Rays ont rien à leur envier. Cette équipe n’a pas beaucoup de faiblesses, défensive inclue.

Gérants

Certains miseront sur le côté analytique de Kevin Cash. Tandis que d’autres préféreront l’expérience de Bruce Bochy, avec ses deux conquêtes de championnats.

Peu importe, je ne crois pas qu’une équipe soit plus favorisée que l’autre dans cette catégorie.

Cash a amassé beaucoup d’expérience en séries au cours des dernières années.

Parviendra-t-il cependant à vaincre le club de Bochy, qui voudra assurément amener son équipe vers les grands honneurs, à sa première saison depuis son retour de retraite?

Impondérables

Les Rays ont une fiche de 53-28 au Tropicana Field cette saison. Ils sont très confortables à la maison et ça pourrait jouer pour beaucoup, étant donné que les Rangers ont une fiche tout juste inférieure à .500 sur la route (40-41).

Ce sera la puissance qui sera à l’honneur dans cette série, les Rangers ont 233 coups de circuits cette année (3e), contre 230 pour les Rays (6e).

C’est une première participation en séries depuis 2016 pour les Rangers. Plusieurs joueurs n’ont jamais goûté au baseball d’octobre.

Les Rays eux tenteront de se reprendre, après s’être inclinés dans la Wild Card l’an dernier, contre les Guardians de Cleveland.

Le gagnant de ce duel ira affronter les Orioles à Baltimore.

Ce sera une série très intéressante à suivre pour ceux qui aiment les bonnes attaques.

Tags:

Rangers du Texas, Rays de Tampa Bay, Séries 2023

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard