Les Blue Jays auraient dû aller chercher Luis Arraez

Actualité, Blue Jays

Sébastien Berrouard

Publié le 7 mai 2024 à 14h30

Dès la fin de la dernière campagne, toute la planète baseball savait que les Blue Jays de Toronto avaient plusieurs lacunes à adresser au sein de leur alignement. Tout le monde, sauf peut-être l’état-major de l’équipe, état-major qui a dormi au gaz tout au long de l’hiver.

Malgré cette hibernation, il n’est pas trop tard pour bien faire et les dirigeants des Jays avaient une rare occasion aussi tôt dans la saison de pouvoir se reprendre et de remettre les pendules à l’heure.

En effet, dans une rare transaction hâtive, les Padres de San Diego ont mis la main sur l’ancien champion frappeur Luis Arraez en provenance des Marlins de Miami.

Habituellement, lors de ce genre de troc tôt dans la campagne, si un club laisse aller un joueur de la trempe d’Arraez, c’est que le prix est exorbitant.

On ne peut cependant pas en dire autant de ce que les Padres ont payé, soit les voltigeurs Dillon Head, Jakob Marsee, et Nathan Martorella, en plus du lanceur Woo-Suk Go.

Cela veut donc dire que les Blue Jays auraient très bien pu en profiter pour combler un trou autant du côté gauche du marbre qu’au deuxième coussin. Même les Royals de Kansas City étaient dans le coup.

Pourtant à Toronto, pouet pouet pouet…

Si on compare ce que les Marlins ont reçu en retour des services d’Arraez, les Geais Bleus auraient pu donner l’équivalent d’Addison Barger, Adam Macko et Landen Maroudis.

Les Jays auraient même pu ajouter une autre pièce au puzzle sans se déculotter et cela aurait eu un impact significatif sur un alignement offensif complètement anémique, avec Arraez en tête du lineup et un George Springer à un rang qui lui sied mieux, soit le cinquième échelon.

Ross Atkins et ses ouailles ont toutefois préféré retourner dans leur caverne pour continuer à roupiller. Avec toutes les occasions que ces derniers ont eu d’améliorer la formation torontoise, il faudrait peut-être arrêter de penser que cela arrivera un jour.

Aussi stupide que cela puisse paraitre, ce sont peut-être les lacunes défensives d’Arraez qui ont poussé les Blue Jays à ne pas payer le prix pour l’acquérir, eux qui ne jurent que par le jeu défensif.

On voit que la stratégie fonctionne bien…

Tags:

Adam Macko, Addison Barger, Blue Jays de Toronto, Landen Maroudis, Luis Arraez, Marlins de Miami, Padres de San Diego

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire