Portrait 2023 : Padres de San Diego

Actualité

Félix Forget

Publié le 25 mars 2023 à 14h00

Le 30 mars prochain, la saison 2023 de la MLB prendra son envol. On s’embarque donc dans un long marathon afin de voir si les Astros seront détrônés à la fin de la course.

Après les Giants hier, au menu aujourd’hui : les Padres de San Diego.

Depuis quelques années, les Padres de San Diego jouent dans la cour des grands. Même si le club évolue dans un petit marché, les propriétaires n’ont pas peur de mettre de l’argent sur la table pour attirer des gros noms en ville et ça fait en sorte qu’ils livrent une belle opposition aux Dodgers dans la division.

Et comme le club n’a pas peur de réaliser des coups d’éclat via des transactions, ça ajoute encore plus de vedettes en ville.

En 2022, lors d’une année assez turbulente considérant l’absence de Fernando Tatis Jr. (blessure, puis suspension) et les acquisitions de Juan Soto et de Josh Hader, l’équipe n’a pas été en mesure de remporter la division, mais elle s’est rendue en Série de championnat, où elle a été éliminée par les Phillies.

Un bon pas vers l’avant dans l’ensemble, mais désormais, seule une victoire de la Série mondiale fera en sorte que la saison aura répondu aux attentes.

Ajouts/départs

Encore une fois cet hiver, les Padres ont été actifs. Sans contredit, le plus gros mouvement de personnel du club, c’est la signature de Xander Bogaerts, qui a signé un gros contrat de 11 ans pour aller patrouiller l’arrêt-court à San Diego.

Ceci dit, Bogaerts n’est pas le seul joueur qui a signé avec les Padres. Toujours à l’attaque, les vétérans Nelson Cruz et Matt Carpenter apporteront un peu de support offensif, eux qui devraient solidifier le poste de frappeur désigné.

Rougned Odor et Adam Engel, eux, risquent d’être utilisés sur le banc. On ne parle pas de deux signatures titanesques, mais ça demeure de la belle profondeur.

Au monticule, le club a également été actif. En plus de conserver les services de Robert Suarez et de Nick Martinez, les Padres ont mis la main sur Michael Wacha et sur Seth Lugo pour être de belles options en fin de rotation.

Et qui sait, peut-être que le bon vieux Cole Hamels (qui a signé un contrat des mineures) se trouvera une niche au sein du personnel de lanceurs.

Au niveau des départs, on note surtout le fait que plusieurs joueurs de location pour la saison 2022 ont quitté. Josh Bell (Guardians), Sean Manaea (Giants) et Brandon Drury (Angels) sont les deux principaux exemples.

Jurickson Profar (Rockies), Wil Myers (Reds) et Mike Clevinger (White Sox) ont également fait leurs valises au courant de l’hiver.

Forces/faiblesses

Difficile de trouver bien des faiblesses quand on regarde la formation des Padres. À tous les niveaux, il y a des joueurs vedettes et la profondeur derrière eux est loin d’être vilaine.

Au bâton, le quatuor formé par Xander Bogaerts, Juan Soto, Manny Machado et Fernando Tatis Jr. risque de donner des sueurs froides aux lanceurs adverses. Encore faut-il que Tatis Jr. retrouve son niveau d’antan, ceci dit.

Derrière eux, des gars comme Jake Cronenworth, Nelson Cruz, Matt Carpenter, Ha-Seong Kim, Trent Grisham et Austin Nola ont tous le potentiel de contribuer de temps à autre. On peut s’attendre à ce que les Padres marquent des points à la tonne.

La rotation de partants est également très solide. Le trio de tête composé de Yu Darvish, Joe Musgrove et Blake Snell n’a rien à envier aux autres groupes de partants de la ligue. Et on peut faire pire que Michael Wacha, Nick Martinez et Seth Lugo pour le bas de la rotation.

La relève est peut-être le seul léger point d’interrogation, mais encore là, difficile de miser contre un groupe qui mise sur Josh Hader. Luis Garcia et Robert Suarez sont de bons bras pour l’épauler, mais c’est vrai que c’est un brin mince derrière eux.

À quoi s’attendre en 2023?

L’objectif est clair à San Diego : l’équipe vise la Série mondiale et rien de moins. Il y a une tonne de joueurs de premier plan et l’équipe a un bon noyau pour les entourer.

Et clairement, les Padres sont all-in : en plus des gros contrats déjà octroyés à Fernando Tatis Jr., Joe Musgrove et Xander Bogaerts, on a trouvé le moyen de s’assurer que Yu Darvish et Manny Machado allaient être là pour rester.

Est-ce que ça pourrait faire en sorte qu’il manquera d’argent pour des gars comme Juan Soto et Josh Hader? Qui sait.

Par contre, en 2023, la préoccupation du club n’est pas au plan financier, mais bien au plan sportif. Les Padres ont misé gros sur la campagne à venir et ils veulent détrôner les Dodgers au sommet de l’Ouest de la Nationale.

Ils ont sans contredit les moyens de le faire (d’autant plus que les Dodgers ne se sont pas améliorés), mais la vraie saison des Padres débutera à l’automne. À eux de donner raison au propriétaire de l’équipe d’avoir investi autant d’argent dans son équipe.

Tags:

Padres de San Diego, Portrait 2023

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard