Portrait 2023 : Mariners de Seattle

Publié le 10 mars 2023 par Félix Forget

Le 30 mars prochain, la saison 2023 de la MLB prendra son envol. On s’embarque donc dans un long marathon afin de voir si les Astros seront détrônés à la fin de la course.

Après les Athletics hier, au menu aujourd’hui : les Mariners de Seattle.

Après avoir surpris bien des gens en 2021, les Mariners voulaient effectuer un grand pas vers l’avant en 2022. En ajoutant Robbie Ray, Jesse Winker, Eugenio Suarez et Adam Frazier à un jeune groupe talentueux, on espérait livrer une bonne lutte aux Astros au sommet de la division.

Et même si l’équipe a atteint les séries après une belle saison régulière et qu’elle a éliminé les Blue Jays, ça a été beaucoup plus complexe face aux Astros. Ces derniers ont balayé les Mariners en trois petits matchs, la dernière rencontre se terminant en 18e manche grâce à Jeremy Pena.

Dans l’ensemble, donc, 2022 aura été une belle saison de progression à Seattle, mais l’équipe doit encore prendre un pas en avant en 2023 pour être considérée parmi les meilleures formations du circuit.

Ajouts/départs

La plus grosse acquisition des Mariners cet hiver, c’est sans contredit celle de Teoscar Hernandez. Le voltigeur, acquis des Jays en retour d’Erik Swanson et d’Adam Macko, viendra offrir du punch offensif dans le milieu de la formation.

Ceci dit, Teo n’est pas la seule acquisition effectuée par les Mariners. Kolten Wong s’est également amené via transaction, tout comme A.J. Pollock et Tommy La Stella se sont amenés via le marché de l’autonomie.

Il y a aussi Trevor Gott dans l’enclos, mais on parle d’une signature un peu plus mineure.

Pour ce qui est des départs, on note la présence d’Abraham Toro et de Jesse Winker, qui ont été envoyés aux Brewers dans la transaction qui a amené Wong à Seattle.

On retrouve également Mitch Haniger, un visage de l’organisation depuis quelques années. Ce dernier est désormais du côté de San Francisco.

Erik Swanson (Blue Jays), Carlos Santana (Pirates), Kyle Lewis (Diamonbacks), Adam Frazier (Orioles), Luke Weaver et Curt Casali (Reds) et Matthew Boyd (Tigers) ont eux aussi fait leurs valises.

Forces/faiblesses

Sur papier, les Mariners ont l’air d’une équipe assez complète. L’acquisition de Teoscar Hernandez vient solidifier un alignement qui était déjà mené par l’électrisant Julio Rodriguez, qui pourrait s’inviter dans la course au MVP cette saison.

Oui, il est bon à ce point.

Kolten Wong, Ty France, Eugenio Suarez, Cal Raleigh, J.P. Crawford, A.J. Pollock : il y a de bons frappeurs en ville, et Jarred Kelenic a le potentiel d’en être un autre.

La rotation est également très solide. L’acquisition de Luis Castillo à la dernière date limite des transactions et la présence de gars comme Robbie Ray, Logan Gilbert, George Kirby et Marco Gonzales fait en sorte que ce sera difficile de marquer des points contre les partants de l’équipe.

Et face aux releveurs, ce ne sera guère plus simple. Malgré le départ de Swanson, Los Bomberos (les pompiers, parce qu’ils éteignent les feux) misent encore sur un quintet d’élite en Paul Sewald, Andres Munoz, Diego Castillo, Matt Brash et Penn Murfee.

À quoi s’attendre en 2023?

Sur papier, les Mariners ont l’air d’un club qui n’aura pas de misère à se qualifier pour les séries. Ceci dit, ce n’est plus l’objectif cette année : désormais, le groupe est prêt à faire du chemin en séries et à se battre avec les Astros pour la suprématie dans la division.

Ce ne sera pas une tâche facile, mais le potentiel est là.

Je ne sais pas s’ils remporteront leur division, mais peu importe, c’est le succès en séries qui déterminera si la saison 2023 répondra aux attentes à Seattle.

Le futur, c’est maintenant pour les Mariners.

Félix Forget

,
Félix Forget

Voir tous les articles