Portrait 2023 : Brewers de Milwaukee

Actualité

Félix Forget

Publié le 17 mars 2023 à 14h00

Le 30 mars prochain, la saison 2023 de la MLB prendra son envol. On s’embarque donc dans un long marathon afin de voir si les Astros seront détrônés à la fin de la course.

Après les Phillies hier, au menu aujourd’hui : les Brewers de Milwaukee.

Depuis quelques années, les Brewers de Milwaukee sont un club compétitif. Sans être une puissance du baseball majeur, le fait de miser sur plusieurs bras de qualité permet aux Brewers d’être dans la course à chaque année.

Or, en 2022, la formation du Wisconsin n’a pas su profiter d’une faible division pour se mériter une place en séries. Une fin de saison difficile et un manque de punch offensif aura coulé l’équipe lors d’une saison où Josh Hader, le closer des dernières années, a été échangé aux Padres de San Diego.

Leur fiche de 86-76 n’aura pas été suffisante, alors que les Phillies ont obtenu le dernier billet pour les séries avec 87 victoires. La question, c’est de savoir s’ils y prendront part en 2023.

Ajouts/départs

Il y a eu de l’action à la tonne dans le Wisconsin cet hiver. Tout d’abord, au niveau des ajouts, l’équipe s’est entendue avec Wade Miley et Brian Anderson sur le marché de l’autonomie. Luke Voit a également signé un contrat des ligues mineures.

Par contre, c’est avec des transactions que l’équipe a ajouté de gros noms. En plus d’avoir obtenu William Contreras dans la transaction à trois équipes qui a envoyé Sean Murphy à Atlanta, les Brewers ont mis la main sur Jesse Winker et Abraham Toro en retour de Kolten Wong.

Des releveurs comme Joel Payamps, Bryse Wilson et Javy Guerra se sont eux aussi amenés via des transactions, tout comme le joueur d’avant-champ Owen Miller.

Pour ce qui est des départs, le gros nom est probablement celui d’Hunter Renfroe, qui a été échangé aux Angels de Los Angeles en retour de quelques bras (Elvis Peguero, Janson Junk et Adam Seminaris).

Sinon, l’équipe a également perdu les services de Taylor Rogers (Giants) et d’Andrew McCutchen (Pirates) sur le marché de l’autonomie, tout comme ceux de Jace Peterson (Athletics) et d’Omar Narvaez (Mets).

Forces/faiblesses

Encore une fois, la force des Brewers sera au niveau de leurs lanceurs. La rotation sera menée par un quatuor de grande qualité en Corbin Burnes, Brandon Woodruff, Eric Lauer et Freddy Peralta.

Il faudrait toutefois que les Brewers évitent de se mettre leur as lanceur à dos.

Wade Miley devrait être un solide cinquième partant, mais les jeunes Ethan Small et Robert Gasser sont de gros espoirs de l’organisation qui pourraient graduer en 2023. Aaron Ashby pourrait également lancer si ses douleurs à l’épaule ne sont pas trop graves.

L’enclos devrait lui aussi être solide. Devin Williams sera la tête d’affiche, mais Matt Bush et Hoby Milner ne sont pas vilains non plus. Il y a plusieurs autres projets qui sont des points d’interrogation (Joel Payamps, Javy Guerra, Bryse Wilson, Peter Strzelecki), mais il y a du potentiel.

Ceci dit, encore une fois, l’alignement de frappeurs est la grande question. Il a été remanié un brin avec les acquisitions de Contreras et de Winker, mais est-ce que ce sera suffisant?

Willy Adames et Rowdy Tellez sont de bons bâtons, mais pour que les Brewers redeviennent une grosse formation sur le plan offensif, ça prendra une grosse saison de Christian Yelich.

Garrett Mitchell, Brice Turang et Sal Frelick, trois excellents espoirs de l’organisation, pourraient dynamiser l’alignement, ce qui serait un coup de pouce plus qu’apprécié pour une équipe qui se cherche du punch offensif.

Si l’attaque peut simplement être correcte, le personnel de lanceurs devrait être assez bon pour amener l’équipe en séries. La question, c’est de savoir si les ressources seront suffisantes.

À quoi s’attendre en 2023?

Encore une fois, les Brewers risquent d’être une bonne équipe en 2023. Ils ne seront pas une puissance, mais ils ont assez d’éléments pour être compétitifs.

Je doute qu’ils seront assez bons pour supplanter les Cardinals au sommet de la Centrale de la Nationale, par contre. Donc, ils devront probablement faire partie des trois équipes repêchées pour participer aux séries.

Encore une fois, ça se jouera probablement entre les Phillies et eux (et peut-être même que les Diamondbacks seront de la course) pour le sixième et dernier billet donnant accès aux éliminatoires.

Je m’attends à les voir au plus fort de la course jusqu’à la fin de la saison, mais ultimement, je les vois manquer de ressources pour jouer au baseball à l’automne.

Et si la saison va très mal, peut-être qu’un gars comme Corbin Burnes pourrait arborer un nouvel uniforme après la date limite des transactions…

Tags:

Brewers de Milwaukee, Portrait 2023

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Félix Forget