Pete Alonso engage Scott Boras comme agent

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 5 octobre 2023 à 14h02

Comme vous le savez, les Mets de New York ont un gros dossier en vue : celui de Pete Alonso. Le joueur de premier but du club sera agent libre dans un an.

Il veut rester, mais on ne sait pas à quel point les Mets veulent le garder.

En fait, ce n’est pas vrai. J’ai le sentiment que les Mets veulent le garder, mais qu’ils ne veulent pas forcément lui verser tout l’argent du monde.

Pourtant, le club a de l’argent et s’il y en a un qui sait gérer la pression du marché de New York, c’est bien le Polar Bear.

Mais bon. On verra bien ce que cela va donner puisque j’ai le sentiment que Pete Alonso ne va pas se laisser manger la laine sur le dos.

Pourquoi je dis ça? Parce que le principal intéressé vient de changer d’agent et il a engagé – eh oui – ce bon vieux Scott « Vorace » Boras.

Comme vous le savez, Boras est excellent pour faire faire de l’argent à ses clients et il n’y a pas de place pour la loyauté dans sa stratégie.

Son plan de match? Établir la valeur de ses clients sur le marché de l’autonomie.

Par la force des choses, Alonso vient de prendre position. Il faut s’attendre à le voir devenir joueur autonome avant de signer son prochain gros contrat à long terme.

Est-ce que cela ferme la porte aux Mets? Non. Après tout, ils ont de l’argent et Alonso veut rester sous les couleurs du club à long terme.

Et si c’est ce qu’il veut, Boras va l’écouter. Il l’a fait quand Carlos Correa a vu son contrat avec les Mets tomber à l’eau et qu’il s’est fait dire par l’arrêt-court de « le ramener à la maison » après un mois intense.

Mais à la base, ça n’a rien d’une bonne nouvelle pour les Mets.

10e manche
  • Qu’en dites-vous?
  • Le patron des Mariners est gêné de certains de ses commentaires.
Tags:

Mets de New York, Pete Alonso, Scott Boras

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois