Eric Hosmer a planté la direction des Marlins

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 12 mai 2024 à 19h00

Je ne sais pas si vous suivez Eric Hosmer sur les réseaux sociaux, mais l’ancien joueur des Majeures est divertissant.

Celui qui oeuvre maintenant dans le domaine des podcasts n’a pas peur de dire ce qu’il pense et de répondre aux gens (de la bonne façon) sur les réseaux sociaux.

Par exemple?

Samedi, il s’est fait dire que Xander Bogaerts, de la façon dont il jouait, était le nouveau Eric Hosmer, mais en pire en raison de son contrat. Hosmer a simplement répondu que les émotions étaient intenses quand les Padres et les Dodgers croisaient le fer.

Mais ce que je retiens surtout de Hosmer, c’est son commentaire sur les Marlins.

Il a repartagé une vidéo de Skip Schumaker, le gérant de la formation, qui mentionne que personne ne veut voir le club se faire planter tous les jours sur le terrain de balle.

Hosmer a partagé en disant qu’il est possible de penser que Schumaker pourrait être le gérant de l’année tellement il doit être difficile pour lui de composer avec toutes les difficultés d’avoir un club qui ne l’aide pas.

Il mentionne que ça se voit que les joueurs et les entraîneurs travaillent fort pendant qu’au deuxième étage, les dirigeants cherchent du meilleur WiFi…

Ce n’est pas la première fois qu’il critique les Marlins, lui qui avait dit que Peter Bendix prenait des décisions douteuses en faisant exploser un club qui avait été en séries l’an passé et qui avait le gérant de l’année en place.

C’était en marge de la transaction Luis Arraez et des propos du président du club, qui avait dit qu’il était improbable de voir les Marlins se qualifier en séries en 2024.

Clairement, Hosmer n’a pas peur de dire ce qu’il veut, il aime Schumaker… et il n’aime pas la direction des Marlins. S’il se cherche une job, il ne devrait pas aller cogner à la porte des Marlins.

Et ce, même s’il est né à Miami.

Tags:

Eric Hosmer, Marlins de Miami

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire