Ne pensez pas que l’hiver des Dodgers est forcément terminé

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 22 décembre 2023 à 14h00

Hier soir, on a appris que c’est à Los Angeles que Yoshinobu Yamamoto a choisi de continuer sa carrière. Il a accepté un contrat de 12 ans évalué à 325 M$.

Le Japonais va donc jouer sur la plus grosse scène du baseball en 2024. Parce que oui, tous les yeux seront tournés vers L.A. en 2024.

À part quand Juan Soto a été échangé aux Yankees, ce sont les Dodgers qui ont volé la vedette en cette saison morte. Shohei Ohtani, Tyler Glasnow et Yamamoto sont trois grosses prises.

Mais est-ce que cela veut dire que l’hiver des Dodgers est terminé? Pas forcément.

Andrew Friedman a les coudées franches, il a la pression de gagner et il a de l’argent à disposition. C’est pour ça qu’on peut penser qu’il voudra combler les autres trous de son alignement.

Pensez à la signature de Jason Heyward. Ce n’est pas parce que c’était une plus petite signature que les autres qu’elle n’était pas nécessaire – au contraire.

Qu’y a-t-il à faire, donc?

Selon Ken Rosenthal, il ne serait pas étonnant que le club regarde soit pour un joueur d’arrêt-court, soit pour un autre partant – via transaction, probablement.

De plus, il y a aussi un peu d’aide à aller chercher dans l’enclos, potentiellement au niveau d’un releveur de confiance en fin de match.

La possibilité de voir Josh Hader signer a été soulevée. Y croyez-vous?

Sinon, le nom d’Emmanuel Clase, l’excellent releveur des Guardians de Cleveland, a aussi fait son apparition dans la conversation.

Lui, ce serait par transaction, évidemment.

En ce moment, si un agent libre se fait appeler par Los Angeles, tu n’a pas le choix d’être excité. L.A. a le club pour tout casser en 2024.

Est-ce que cela va arriver? À voir.

Tags:

Andrew Friedman, Dodgers de Los Angeles, Shohei Ohtani, Yoshinobu Yamamoto

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard