Les partisans des Red Sox ont profité du « winter weekend » pour se faire entendre

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 20 janvier 2024 à 12h30

En fin de semaine, les Red Sox tiennent leur winter weekend. En gros, c’est une rencontre entre certains joueurs, certains membres de la direction et les fans.

Le proprio n’y est pas, mais bon.

Normalement, c’est un beau moment. Mais cette année, la frustration des fans est tellement intense qu’il ne semble pas y avoir de vibe positive autour de l’événement.

Les patrons du club qui étaient présents ont vu les fans les huer quand est venu le temps, hier, de répondre à des questions.

Ça a commencé quand la masse salariale a été abordée. On a appris qu’elle serait plus basse qu’en 2023, quand le club avait dépensé 225 M$, et les fans n’étaient pas contents.

Et c’est normal.

Les Sox vont donc dépenser (pas mal) moins de 25 M$ d’ici la fin de la saison morte. Le personnel de lanceurs n’est pas adéquat et visiblement, de gros changements ne sont pas au menu.

Après les propos disant que le club va y aller à fond, disons que cela a de quoi décevoir.

Les patrons se rabattent toujours sur le fait que le groupe de jeunes s’en viennent. Ceci dit, les Sox ne doivent pas agir comme s’ils étaient en reconstruction pour autant, non?

Et de là, les moqueries ont commencé. C’est bon signe parce que ça démontre que les fans sont engagés, mais bon.

Par exemple? Un fan a crié « d’aller chercher des lanceurs » et le reste de la foule a applaudi. Cela n’était qu’un exemple, mais cela a ouvert la porte à d’autres commentaires.

Quand Sam Kennedy a dit comprendre la frustration des fans, un partisan lui a répondu « ben fait de quoi » avant de se faire applaudir.

Craig Breslow s’est fait crier « Chaim Bloom 2.0 » pendant qu’il était sur scène.

Ce même Breslow a dit que le club n’était pas loin de gagner… et quand Kennedy a dit que le club faisait tout pour être bon, les fans ont encore hué.

Le club a beau dire que les clubs avec les plus grosses masses salariales en 2023 n’ont pas fait les séries, mais les fans ont vu cela comme une excuse. C’est ce que c’est, aussi.

Ça aura pris l’arrivée de légendes pour faire vraiment plaisir à la foule.

Le club, qui n’a pas « offert assez » à Yoshinobu Yamamoto, n’est d’ailleurs pas à vendre. Il faudra donc suivre le plan pour encore un bout.

Les fans doivent espérer que cela va fonctionner.

  • On verra si ce sont les Rays qui l’ont rendu bon.<
  • John Brebbia à Chicago.
Tags:

Red Sox de Boston

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard