Les Angels sont redevenus l’équipe de Mike Trout

Actualité

Pascal Harvey

Publié le 27 janvier 2024 à 10h30

À compter de sa première vraie saison dans les ligues majeures en 2012, jusqu’à l’arrivée du Japonais Shohei Ohtani chez les Angels en 2018, la formation californienne a toujours été celle de Mike Trout. Avec le départ d’Ohtani, qui a choisi de poursuivre sa carrière chez les Dodgers, Trout redevient du même coup la figure emblématique du club et son joueur de concession.

Cependant, ce fait ne fera pas des Angels une meilleure et plus compétitive équipe au jour un de la prochaine saison, mais la situation n’est plus diffuse et cela donne assurément de bonnes raison à celui qui a représenté les Angels lors de onze Matchs des étoiles de demeurer au sein de cette concession jusqu’à sa retraite.

Trout et Ohtani auraient pu accomplir de grandes choses au cours des dernières campagnes, mais les blessures et un mauvais support au sein de l’alignement n’auront pas permis grand chose au final. Oui, les deux ont connu du succès individuellement, mais au collectif, il n’y a eu aucune réussite.

Trout est redevenu la figure de proue, mais à 32 ans, le temps joue contre lui et il devra affronter seul les prochains vents de face. L’an dernier, les dirigeants de l’équipe ont joué le tout pour le tout en sachant que les jours d’Ohtani chez les Angels étaient comptés et leurs manœuvres n’ont rien donné de bon.

Cette saison, Mike Trout devra à nouveau naviguer en mer trouble au milieu d’un groupe de joueurs un peu pêle-mêle et sans véritable but. L’arrivée du vétéran gérant Ron Washington devrait calmer le jeu (on l’espère), mais les Angels en seront à leur quatrième changement de gérant en un peu plus de cinq ans. On repassera pour la stabilité.

Qu’est-ce qui fait que Trout n’a pas demandé à être échangé après toutes ces années à espérer et à collectionner les déceptions? La loyauté et le confort sont peut-être deux éléments à mettre dans la réflexion.

Trout est loyal et il se sent bien chez les Angels, il choisira fort probablement d’y passer sa carrière entière.

À l’image de Joe Mauer et Todd Helton, deux récents choix pour le Temple de la renommée, Trout aura été le joueur d’une seule équipe. Tout comme les partisans des Angels, il répond présent (lorsqu’il n’est pas blessé) afin de défendre l’honneur du club et en plus, il est très bien payé pour le faire.

Bien récompensé monétairement parlant et évoluant dans un marché favorable et moins demandant que celui des Dodgers, par exemple, Trout pourra continuer d’être l’un des meilleurs joueurs du baseball tout en espérant voir les Angels se remettre du départ de Shohei Ohtani.

En santé, malgré le poids des années, Mike Trout demeure un joueur dominant même si son étoile commence à pâlir lentement, mais sûrement. En guise de consolation, les partisans de l’équipe pourront compter sur lui jusqu’à ce qu’il décide qu’il en a assez et accroche ses crampons.

Le natif du New Jersey est sous contrat avec les Angels jusqu’en 2030. À ce moment, il sera âgé de 38 ans.

Tags:

Angels de Los Angeles, Mike Trout, MLB

Articles similaires

Pascal Harvey

Pascal Harvey

Pascal Harvey

Laisser un commentaire