Justin Verlander a confiance que les Astros rebondiront

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 16 octobre 2023 à 12h15

Depuis que la Série de championnat de la Ligue américaine est passée au format quatre de sept en 1985, 22 des 37 équipes qui ont remporté le match numéro un ont finalement remporté la série, soit à 59,5 % des occasions.

Cependant, malgré la défaite des siens par blanchissage hier (dimanche) face aux Rangers du Texas, cette statistique n’ébranle en rien la confiance de Justin Verlander envers son équipe et sa capacité de se relever.

Nous avons perdu le match numéro un de la Série mondiale l’an dernier. Nous avons déjà perdu le match numéro un d’une série éliminatoire auparavant. Et c’est ce qu’il y a de bien avec cette équipe. De toute évidence, personne n’est assis dans le vestiaire et est heureux en ce moment. Nous venons de recevoir un coup de poing, reste à voir comment nous répondrons.

On peut comprendre le vétéran d’avoir confiance en ses coéquipiers, eux qui ont plus souvent qu’à leur tour fait face à de l’adversité de la sorte par le passé.

Toutefois, on sent que 2023 pourrait s’avérer plus complexe que lors des dernières saisons. Et Verlander en a eu un aperçu hier soir.

En effet, malgré une belle performance de six manches et deux tiers de travail et deux points accordés, ce ne fut pas facile pour l’homme de 40 ans.

Le problème qui se présente, c’est qu’une formation comme celle-là est si profonde que vous ne pouvez pas vous concentrer sur quelques frappeurs et dire que si on ne les laisse pas nous battre, on sera en voiture. Chacun de leurs gars a l’opportunité de nous battre. On doit être à notre meilleur de 1 à 9.

Ce sera maintenant à Framber Valdez d’être à son meilleur dès cet après-midi, alors qu’il fera face à Nathan Eovaldi dans une rencontre d’une importance capitale pour les Astros, qui ne voudront pas se déplacer au Globe Life Field tirant de l’arrière par deux matchs.

Tags:

Astros de Houston, Justin Verlander

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Sébastien Berrouard